17 juin 2024
Paris - France
POLITIQUE

Pourquoi Alassane Ouattara a choisi de se rendre en Corée du Sud 

Ces derniers mois, le chef de l’État ivoirien voyage moins à l’occasion de cérémonies officielles et se fait souvent représenter par son viceprésident, Tiémoko Meyliet Koné ou son Premier ministre, Robert Beugré Mambé. Il a cependant prévu, sauf changement de dernière minute, de s’envoler pour Séoul

Ce déplacement hors du continent, et de l’Europe, est l’un des premiers d’Alassane Ouattara (ADO) depuis plusieurs mois. Après avoir beaucoup hésité, le chef de l’État ivoirien a finalement décidé de se rendre en Corée 

du Sud, afin de participer les 4 et 5 juin prochains au premier sommet économique AfriqueCorée du Sud

ADO avait d’abord souhaité se faire représenter par son viceprésident Tiémoko Meyliet Koné. Mais c’est l’invitation à une table ronde sur le développement que lui a personnellement adressée Ban Kimoon, l’ancien secrétaire général des Nations unies et actuel président du Centre mondial pour l’adaptation, qui l’a convaincu

Obsèques de Bédié 

Ban Kimoon entretient en effet d’excellentes relations avec le chef de l’État ivoirien. En 2011, lors de la crise 

postélectorale, l’implication du secrétaire général de l’ONU, qui s’était appuyé sur son représentant en Côte d’Ivoire, YoungJin Choi, a été déterminant dans l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir. L’ONU avait utilisé les Casques bleus déployés dans le pays pour neutraliser les forces de défense et de sécurité qui soutenaient activement Laurent Gbagbo

 Comment la Côte d’Ivoire prépare ses adieux à Henri Konan Bédié 

Avant de se rendre en Corée du Sud, Alassane Ouattara prendra part aux obsèques de l’ancien chef d’État et président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI)

Henri Konan Bédié, et notamment à la messe de requiem le 23 mai à la cathédrale SaintPaul d’Abidjan ainsi qu’à l’hommage de la République prévu le lendemain au palais présidentiel

Le chef de l’État travaille toujours aux futurs changements qu’il souhaite apporter au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et au gouvernement, qu’il compte remanier. Le 12 mai, de nouveaux coordonnateurs régionaux du parti présidentiel ont été nommés. Son prochain séjour à Mougins, dans le sud de la France, devrait lui permettre de procéder aux derniers réglages

Source JA

X