16 juillet 2024
Paris - France
POLITIQUE

En Côte d’Ivoire, la nouvelle vie de << Soul to Soul » 

À 49 ans, Souleymane Kamagaté Koné, de son vrai nom, n’a pas d’avenir politique tout tracé. Son mentor Guillaume Soro en exil, son parti Générations et peuples solidaires (GPS) dissous, celui que l’on surnomme le « Maréchal des prisonniers » doit se réinventer. Restera-t-il loyal à l’ancien Premier ministre ?

Après plus de quatre ans de prison, l’ancien chef du protocole de Guillaume Soro a été gracié par Alassane Ouattara, fin février. Depuis sa remise en liberté, son activisme politique suscite bien des questions

Souleymane Kamagaté Koné, alias << Soul to soul»>, au Palais de justice 

Depuis que << Soul to Soul» est sorti de la maison d’arrêt et de correction d’Abengourou, le 23 février, un ballet incessant de visiteurs se présente à son domicile. d’Abidjan. Poignées de mains, photos souvenirsSoul to Soul reçoit avec le sourire, laissant planer le mystère sur ses projets futurs. Qu’ils soient des acteurs politiques, des militants, des artistes ou de simples citoyens, tous viennent témoigner leur soutien à l’ancien chef du protocole de Guillaume Soro, condamné à vingt ans de prison pour << complot contre l’autorité de l’État » en 2021

 Laurent Gbagbo atil encore du poids sur la scène politique en Côte d’Ivoire

Chaque jour draine son lot de nouvelles têtes. Le 13 mars, c’est une délégation du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPACI), conduite par Justin Koné Katinan. La veille, c’était la jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), avec à sa tête son président, Innocent Yao, qui avait ouvert la voie. Des artistes ont aussi tenu à lui témoigner leur soutien, tels Gadji Céli et Serges Kassy, réputés proches de l’exprésident Laurent Gbagbo, reçus respectivement les 18 et 30 mars

 À 49 ans, Souleymane Kamagaté Koné, de son vrai nom, n’a pas d’avenir politique tout tracé. Son mentor 

Guillaume Soro en exil, son parti Générations et peuples solidaires (GPS) dissous, celui que l’on surnomme le 

<< Maréchal des prisonniers » doit se réinventer. Resterat- il loyal à l’ancien Premier ministre ? Prendratil ses distances? Beaucoup se demandent ce qu’il mijote

Présenter un front uni face au camp d’Alassane Ouattara en 2025 

Une chose est sûre: Soul to Soul entend jouer un rôle dans la réconciliation nationale. Dès sa sortie de prison, il a tenu un discours rassembleur. «Au nom de tous nos amis, il faut qu’on pardonne. Allons au pardon», avaitil lancé à des militants venus le saluer

Selon certains observateurs, son objectif est de fédérer différentes forces de l’opposition afin de présenter un front uni face au camp d’Alassane Ouattara en 2025. Une tâche qui s’annonce pour le moins délicate, entre les ambitions des uns et des autres. « Il ne faut pas rêver, un scénario à la sénégalaise n’est pas possible en Côte d’Ivoire », estime Tehfour Koné, ancien député soroïste d’Abobo

Contrairement à ce qui s’est passé au Sénégal entre Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye, un scénario Soul to Soul serait désigné comme le dauphin de Guillaume Soro pour la présidentielle de 2025 semble difficilement applicable. Et pour cause : l’exprésident de l’Assemblée nationale a été condamné en juin 2021 à la prison à perpétuité pour « atteinte à la sûreté de l’État ». Soul to Soul, lui, a bénéficié d’une grâce présidentielle le 22 février, mais pas d’une amnistie qui aurait effacé sa condamnation. Dans ces conditions, difficile d’imaginer  que l’un des deux hommes puisse être candidat

 Présidentielle en Côte d’Ivoire : et si Alassane Ouattara et Tidjane Thiam s’entendaient ? Par Marwane Ben Yahmed 

Pour les opposants, se déplacer chez cet intime de Guillaume Soro est aussi un moyen d’envoyer des signaux à son patron. <<< Nous ne sommes pas dupes, s’amuse l’ancien député d’Abobo. En venant voir Soul to Soul, ce n’est pas lui qu’on veut atteindre, mais bien Guillaume Soro. » 

Le 26 mars, accompagné de sa mère et d’une forte délégation du GPS, Soul to Soul rend la pareille au PPA- CI en venant rencontrer son fondateur, Laurent Gbagbo. L’ancien chef de l’État en profite pour lancer un message: <<< Si tu as des nouvelles de Guillaume [Soro], dislui que je le salue. >> 

Continuer à faire exister Générations et peuples solidaires 

Certains lui prêtent l’ambition de jouer les médiateurs entre Soro et Ouattara. Mais pour plusieurs experts, cette 

hypothèse reste peu probable. << Il ne prendra pas cette initiative de luimême, estime Arthur Banga, enseignant à l’université Félix HouphouëtBoigny. Son destin est lié à 

celui de Guillaume Soro, dont il est le numéro deux naturel au sein du GPS. » Même son de cloche chez le 

politologue Geoffroy Julien Kouao, selon lequel Soul To Soul fait partie des «hommes politiques de missions »

Pas question, donc, de le voir dans un costume de médiateur auprès du pouvoir ivoirien, à moins que son patron ne le lui demande

Malgré sa dissolution officielle ordonnée par la justice ivoirienne le 23 juin 2021-, le mouvement GPS entend continuer à exister et à mobiliser ses partisans. Cependant, ses dirigeants ont conscience que toute reconstitution légale du parti l’exposerait à des poursuites judiciaires. C’est pourquoi Guillaume Soro et ses proches ont élaboré une stratégie subtile visant à faire perdurer le 

GPS sans structure identifiable

 Guillaume Soro au pays des accueillants putschistes 

Pour y parvenir, ils s’appuient sur des figures emblématiques comme Soul to Soul, nommé vice- président du GPS en novembre 2022 pour incarner le mouvement et rassembler la base militante. Depuis sa 

libération, il multiplie les rencontres et les visites, donnant l’image d’un dirigeant de parti actif malgré sa dissolution. Parallèlement, un autre viceprésident est désigné hors du territoire ivoirien: Roger Banchi, en exil comme Soro. Une posture discrète, qui vise à faire perdurer le mouvement en attendant des jours meilleurs sa reconstitution pourrait de nouveau être envisagée légalement

Jean Moliere Source ja

X