26 mai 2024
Paris - France
SPORT

Ligue 1 : le PSG sacré champion de France pour la 12e fois de son histoire après la défaite de Monaco à Lyon

Le Paris Saint-Germain est mathématiquement assuré de terminer en tête du championnat à trois journées de la fin de la saison, grâce à la défaite de son dauphin monégasque à Lyon (3-2), dimanche.

Les Parisiens n’avaient pas saisi l’opportunité d’être sacrés devant leur public samedi soir, ils sont finalement champions de France depuis leur canapé, après la défaite de Monaco à Lyon, dimanche 28 avril (3-2), à l’occasion de la 31e journée du championnat. Le revers du club de la Principauté permet au PSG de compter 12 points d’avance à trois journées de la fin, alors qu’il ne reste plus que neuf points à distribuer. Il s’agit du douzième titre de champion de France de Ligue 1 de son histoire, le dixième de l’ère qatarie.

« Aujourd’hui nous avons gagné le championnat, sans aucun doute, et ce match nul nous donne le titre, je le fête comme ça », avait déclaré Luis Enrique la veille après le match nul contre Le Havre. Si mathématiquement cette affirmation était fausse, l’avenir a donné raison à l’entraîneur du PSG et peu de monde en doutait. Pour s’en assurer, ils ont dû regarder le match entre Lyon et Monaco, disputé dimanche en début de soirée.

Durant cette partie à rebondissement, ils ont dû croire, pendant les 20 premières minutes, que ce sacre attendrait encore. Les Monégasques ont en effet ouvert le score très tôt grâce à Wissam Ben Yedder (1re), avant qu’Alexandre Lacazette n’égalise (22e) et que Saïd Benrahma ne donne l’avantage aux Lyonnais (26e). Le capitaine de l’ASM a égalisé pour redonner l’espoir aux siens (60e), mais un but de Malick Fofana a offert la victoire à l’OL, et le titre aux Parisiens.

Objectif Ligue des champions

Le PSG version qatarie est ainsi titré pour la dixième fois en douze saisons. « On est très contents, parce que ça montre la régularité qu’on a eue tout au long de la saison », se félicitait timidement Warren Zaïre-Emery samedi soir. Une joie très contenue puisque le véritable objectif des Parisiens reste la Ligue des champions, avec une demi-finale aller à Dortmund mercredi 1er mai, pour laquelle Luis Enrique a fait tourner son effectif samedi soir, préférant sacrifier un potentiel titre fêté devant les supporters pour avoir un groupe plus frais en coupe d’Europe.

C’est donc libérés du « poids » de remporter le championnat que les Parisiens se déplaceront en Allemagne mercredi. Ils se verront remettre le trophée de champion de France que le 12 mai, lors de la réception de Toulouse au Parc des Princes.

Jean Moliere source: Franceinfo

X