17 juin 2024
Paris - France
AFRIQUE

Tchad : Le rapporteur général de l’ANGE ,Tahir O. Hassan dénonce des accusations gratuites et malveillantes de l’ONG « Tournons la page »

L’ONG «Tournons la page» somme l’ANGE de publier les PV de dépouillement des bureaux de vote

Au Tchad, la branche tchadienne de l’organisation « Tournons la page » a rendu public ce jeudi 6 juin un long rapport intitulé « Tirs de joie et démocratie en pleurs ». Un mois jour pour jour après la présidentielle du 6 mai, le mouvement citoyen met en cause la crédibilité du scrutin qui avait été remporté par Mahamat Idriss Déby, selon les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle. « Tournons la page » dresse un constat accablant des opérations électorales, ce que conteste l’Agence nationale de gestion des élections.

Au Tchad, l’organisation Tournons la page internationale et sa branche tchadienne passent en revue, tout au long de ce rapport d’une quarantaine de pages et de dizaines d’autres consacrées aux annexes, toutes les étapes qui ont mené à la présidentielle du 6 mai dernier. Et ils ne mâchent pas leurs mots.

Mort de Yaya Dillo, un opposant très virulent, dans l’assaut du siège de son parti par l’armée ou encore des dizaines de personnes tuées par des « tirs de joie » des forces de l’ordre lors de la proclamation des résultats provisoires du scrutin, « le processus électoral a été marqué par une grande violence politique », dénoncent les deux organisations qui pointent également un scrutin rendu opaque selon elles « par une série de décisions qui ont empêché toute vérification indépendante des résultats annoncés ».

Des accusations gratuites et malveillantes selon l’ANGE

Cela va de l’interdiction de prendre des photos des PV de dépouillement dans les bureaux de vote au refus de rendre public ces PV comme l’y oblige la loi, en passant par le refus d’accréditer les observateurs nationaux indépendants, toujours selon « Tournons la page ».

Le rapporteur général de l’Agence nationale de gestion (ANGE) des élections dénonce des accusations gratuites et malveillantes. « Nous avons centralisé tous les PV, tout s’est fait dans une transparence totale », assure Tahir Hassan. « Le problème », dit-il, « c’est parce que nous avons publié les résultats dans un délai très court », trois jours au lieu des deux semaines prévues. Mais l’ANGE a mis pour cela « des moyens colossaux », assure-t-il.

Nous avons centralisé et saisi tous les PV. Tout le monde était là. Cela a été transparent. Les candidats, ceux qui voulaient, on a dit même qu’ils pouvaient venir voir la saisie qui était en train de se faire. Le problème, c’est que nous avons publié les résultats dans un délai vraiment très court parce que nous avons déployé des avions dans toutes les provinces éloignées pour récupérer les PV. Et c’est ce qui nous a permis de compiler les résultats. Et cela, tout le monde le sait. Pour la première fois, un organe en charge des élections a publié le résultat en trois, quatre jours. Les PV des 26 000 bureaux de vote ont été rendus publics. Ceux qui veulent consulter peuvent venir les consulter. Les PV des 26 000 bureaux de vote sont archivés ici au niveau de l’ANGE. Nous n’avons pas encore les dispositifs pour les mettre en ligne, car nous n’avons pas encore créé la plateforme. Tout cela, c’est un travail technique qui est en train d’être fait. Conclut M.Tahir O. Hassan.

Jean Moliere Source .RFI

X