18 avril 2024
Paris - France
AFRIQUE

SENEGAL-Revue -presse / Les quotidiens planchent sur la candidature d’Amadou Ba et les difficultés de l’opposition

Dakar, 19 sept – Les quotidiens commentent l’actualité politique, la candidature du Premier ministre à l’élection présidentielle du 25 février 2024 et les difficultés de l’opposition notamment, dans leur livraison de ce mardi.

Le Quotidien affirme que ‘’le candidat de la majorité, Amadou Ba, est combattu par ses propres frères de parti’’. ‘’Tout le contraire des alliés’’ du parti au pouvoir, signale-t-il, ajoutant qu’‘’Amadou Ba doit se battre contre des camarades […] de l’APR (le parti au pouvoir), qui le voient comme un parachuté’’.

‘’Porté par un appareil étatique, avec à sa disposition tous les moyens dont il aura besoin pour sa campagne, Amadou Ba part à la conquête du pouvoir avec beaucoup d’atouts’’, observe L’info.

Mais, signale le même journal, ‘’la machine électorale’’ de Benno Bokk Yaakaar (BBY), la coalition qui l’a choisi, ‘’semble de plus en plus grippée du fait des dissensions, des calculs politiques, des batailles fratricides et des errements notés dans la conduite des politiques publiques’’.

Sud Quotidien résume les divergences au sein du parti au pouvoir en quelques mots : ‘’L’APR face à elle-même’’.

À l’Alliance pour la République, ‘’l’unité présupposée reste […] une chimère. Conséquence : le réveil pourrait être brutal pour le parti au pouvoir et ses alliés’’, prévient Sud Quotidien.

Source A révèle que ‘’Macky Sall est toujours dans les pourparlers avec Aly Ngouille Ndiaye, afin que ce dernier [renonce à sa volonté d’être candidat] et soutienne Amadou Ba’’.

La preuve, ajoute le journal, ‘’jusqu’à hier, Macky Sall n’avait pas donné de suite favorable à la lettre de démission de son ministre de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Souveraineté alimentaire’’.

EnQuête s’inquiète du ‘’silence assourdissant’’ de l’ancien Premier ministre Mahammed Dionne, qui, comme Aly Ngouille Ndiaye, était candidat à la candidature de BBY.

M. Dionne ‘’n’a ni exprimé son soutien à Amadou Ba ni annoncé […] sa candidature’’, fait remarquer le journal.

Le ‘’manque d’initiatives et d’unité’’ de l’opposition

L’Observateur s’est intéressé aux ‘’dissidents’’ qui aspirent à diriger le pays, de fervents défenseurs de Macky Sall jusqu’à une date récente, qui sont devenus de farouches détracteurs du président de la République.

‘’Prompts à défendre le régime de Macky Sall, certains de ses collaborateurs, qui ont décidé de se présenter à l’élection présidentielle de 2024, sont subitement devenus critiques sur sa gestion’’.

Le maire de Sandiara (ouest), Serigne Guèye Diop, le député Cheikh Tidiane Gadio, Ndongo Ndiaye, un ancien ministre conseiller du président de la République, et l’ex-directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, Elhadji Mamadou Diao, font partie du lot, selon L’Observateur.

‘’Leur discours n’est pas crédible […] Il sera difficile pour eux de faire passer leurs messages’’, a dit au journal un analyste politique.

Tribune fait remarquer qu’‘’à cinq mois de l’élection présidentielle, le pouvoir […] mène tranquillement ses activités politiques dans les institutions sacrées de la République’’. ‘’Au même moment, il interdit systématiquement à l’opposition de se réunir même dans des lieux privés’’, ajoute-t-il.

‘’L’opposition [est] orpheline des stratèges de la gauche’’, constate WalfQuotidien.

‘’Avec une opposition en perte de vitesse en termes de stratégies et de ténacité, le [président de la République] semble parvenir à ses fins : ‘réduire l’opposition à sa plus simple expression’ comme il l’avait annoncé’’, observe le même journal.

Tribune relève le ‘’manque d’initiatives et d’unité’’ de l’opposition, qui se manifeste dans les médias, selon L’As.

‘’Qu’on parle du Premier ministre, Amadou Ba, ou du président du [Conseil économique, social et environnemental], Abdoulaye Daouda Diallo, le résultat est le même : la coalition BBY occupe, voire assiège le terrain politique, au gram dam d’une opposition inerte depuis l’emprisonnement du leader de Pastef, Ousmane Sonko’’, signale L’As.

‘’Premier ministre et candidat de BBY à l’élection présidentielle : le cumul sera-t-il aisé pour Amadou Ba ?’’ se demande Le Soleil.

JM

X