12 juillet 2024
Paris - France
POLITIQUE

Remaniement gouvernemental en vue pour Alassane Ouattara 

Le président ivoirien a annoncé à ses ministres que certains d’entre eux allaient être prochainement limogés, après les dernières élections locales. Il confirme donc une rumeur qui circulait depuis plusieurs jours

Ce 28 septembre, Alassane Ouattara a mis fin au suspense en conseil des ministres. Le chef de l’État ivoirien a en effet 

informé les membres du gouvernement de sa volonté de remanier son équipe. Et ce, dès la mioctobre, après l’installation dans ses fonctions du nouveau président du 

Sénat

Toikeusse Mabri à la tête du Sénat

Alassane Ouattara a ensuite déroulé ses critères de sélection

Une victoire aux municipales et aux régionales du septembre ne garantit pas un maintien en postecontrairement à une bonne gestion des dossiers.

Une annonce qui a jeté un froid dans la salle. Le président n’a pas évoqué le sort du Premier ministre, Patrick Achi, réélu président du conseil régional de la

Donwahi, Affi N’Guessan, AhoussouKouadioCes figures ivoiriennes qui ont échoué aux locales 

Par ailleurs, Jeannot Ahoussou Kouadio a été battu lors des sénatoriales du 16 septembre, pour le compte du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Il devrait donc prochainement être remplacé à la tête du Sénat. Des noms ont commencé à circuler parmi ses potentiels successeurs. Selon nos informations, le profil d’Albert Toikeusse Mabri, le président réélu de la région du Tonkpi, dans l’ouest montagneux, est évoqué avec insistance dans les sphères politiques

Cependant, Albert Toikeusse Mabri n’a pas été candidat lors. des sénatoriales. La seule condition pour qu’il accède à ce poste est qu’il soit nommé par décret présidentiel dans le quota de sénateurs dévolu au chef de l’État soit un tiers de 

la chambre haute. Les deux tiers ont été renouvelés le 16 

septembre par un vote des grands électeurs, dont le RHDP est sorti grand gagnant

Du perchoir à Yopougon, le retour en grâce d’Adama Bictogo 

D’autres personnalités sont également intéressées par la présidence du Sénat, comme les ministres Kobenan Kouassi 

Adjoumani (Agriculture) et Kandia Camara (Affaires étrangères). Mais Alassane Ouattara n’a, pour le momentrien dévoilé de ses intentions 

JM .source :JA

X