18 avril 2024
Paris - France
POLITIQUE

Référendum constitutionnel au Tchad: le «oui» l’emporte à 86%, selon les résultats officiels provisoires

Le taux de participation au référendum du 17 décembre est de 63,75%, a annoncé la commission électorale. L’institution se félicite de la bonne tenue du vote ne relevant que des « dysfonctionnement mineurs ». « Les Tchadiens ont voté pour l’État unitaire fortement décentralisé à 86%. Cependant il faudrait aussi écouter les 14% des Tchadiens qui ont voté non à travers le message qu’ils veulent porter », relève le porte-parole de la coalition pour le oui.

Pour une partie de l’opposition et de la société civile, ce scrutin s’apparente à un plébiscite destiné à préparer l’élection du président de transition, le général Mahamat Idriss Déby Itno et perpétuer une « dynastie » initiée par son défunt père il y a 33 ans, déjà à l’issue d’un coup d’État.
D’après la commission électorale, les Tchadiens ont dit « oui » à 86 % à cette nouvelle loi fondamentale, avec un taux de participation de 63,75 %. Mais l’opposition remet en cause les chiffres avancés. Les résultats définitifs doivent être proclamés le 28 décembre.
Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez syndication@lemonde.fr.
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

A l’issue d’un référendum que l’opposition avait appelé à boycotter et dont elle conteste les résultats, les Tchadiens ont approuvé à 86 % le projet de nouvelle Constitution qui leur était soumis par voie référendaire par la junte militaire au pouvoir depuis deux ans et demi, a annoncé la commission électorale dimanche 24 décembre, d’après les résultats provisoires.

D’après les résultats provisoires du référendum du 17 décembre, le oui l’a emporté avec 86 % des voix tandis que le non a obtenu 14 % des suffrages, selon la Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (Conorec). Le taux de participation s’est élevé à 63,75 %, d’après le président de commission. L’institution s’est félicitée de la bonne tenue du vote ne relevant que des « dysfonctionnements mineurs ».

Les résultats définitifs doivent être proclamés par la Cour suprême le 28 décembre. Selon les autorités de transition, ce référendum doit permettre d’ouvrir la voie à des élections à la fin de 2024 et de garantir le retour à un pouvoir civil.
Ce référendum constitue une étape-clé vers le retour au pouvoir aux civils promis par la junte militaire et finalement repoussé à fin 2024.

Jean Moliere

X