27 mai 2024
Paris - France
CULTURE

Mozambique-Musique / Messias Feliciano Maricoa : une voix du lover qui résonne au-delà de l’Afrique

Mozambique

Marqué au Nord par les musiques arabes dont le taarab, au sud par les musiques d’Afrique australe et dans son ensemble par le fado portugais et les musiques brésiliennes, le Mozambique est un ensemble de peuples qui parlent plus de 65 langues. On y trouve des styles multiples: le « mapika » et le « muganda » au nord, le « makwayala », le « xigubo » et le « muthimba » du sud du pays (deux rythmes joués par Ghorwane). Le « zukuta » et le « magica » du sud sont les ancêtres du « marrabenta » et le « tufu », rythme à base de tambours, est joué dans la province de Nampula (Eyuphuro). Le peuple chopi, originaire de la côte sud du pays, pratique le « timbila », un xylophone popularisé par Eduardo Durao, Venancio qui donne des conférences à travers le monde, et plus récemment par le groupe Silita. La guitare est un instrument central de la musique mozambicaine et a marqué de nombreux styles du pays depuis le début du siècle. Le Mozambique a également développé dans les plantations une tradition de chants de travail qui a nourri l’histoire sociale du peuple mozambicain et son sentiment de révolte contre le colonisateur portugais.

Depuis son enfance, Messias Maricoa rêve de devenir chanteur, influencé par sa sœur qui est elle-aussi chanteuse. Après avoir découvert divers autres rythmes, il fait ses débuts professionnels dans les hip hop en intégrant le groupe afro-rap A.M.S. Par la suite, il s’oriente vers le style qui sera le sien : kizomba, semba angolais, zouk-love et afro-zouk…

“ Né le 24 décembre 1993 au Mozambique, Messias Feliciano Maricoa aka Maricoa est un auteur-compositeur, rappeur et interprète naviguant entre kizomba, semba angolais, zouk-love et afro-zouk (zouk antillais teinté de sonorités locales). ”

En 2015, il enregistre pour Vidisco un EP 6 titres, « Nhanhado », qui le lance réellement sur la scène nationale. Suite à ce succès, il signe la même année avec Agência bz Record, et sort en 2016 l’album de 10 titres du même intitulé, « Nhanhado », devenu bien vite un méga hit international sur les plateformes de téléchargement, avec plus de 12.000.000 de vues sur youtube. Il participe ensuite au Festival do Zouk à Maputo, la capitale mozambicaine, puis tourne en Europe, notamment au Portugal. « Nhanhado » lui vaudra des Grammys en 2016 : « Révélation de l’année » aux VodaCom au Mozambique, « Meilleur artiste africain de l’année » aux Kizomba Music Awards, « Meilleur artiste africain de l’année » aux Kora Music Awards, « Meilleur album de l’année », « Meilleure musique de l’année » et « Meilleur artiste de l’année » aux LoveFriday Portugal.

Chanteur qui est devenu une sensation musicale africaine avec des titres à succès comme « Nhanhado », « Só Te Olho » et « Vão Me Dizer Yah ». Il était à l’origine membre du groupe de rap AMS.

Récompenses

Nomination aux MTV Africa Awards 2016, dans la catégorie « Artiste à écouter »

« Révélation de l’année » aux VodaCom 2016 au Mozambique

« Meilleur artiste africain de l’année » aux Kora Music Awards 2016

Nomination aux Kizomba Music Awards 2016, dans la catégorie « Révélation de l’année »

Nomination aux Kizomba Music Awards 2016, dans la catégorie « Meilleure musique »

« Meilleur artiste africain de l’année » aux Kizomba Music Awards 2016

« Meilleur album de l’année » aux LoveFriday Portugal 2016

« Meilleure musique de l’année » aux LoveFriday Portugal 2016

« Meilleur artiste de l’année » aux LoveFriday Portugal 2016

X