16 juillet 2024
Paris - France
AFRIQUE

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens s’interrogent sur ce que dira Macky Sall de sa supposée candidature

Dakar– Les conclusions du dialogue national sont le sujet favori des quotidiens de ce lundi, dont une partie attend avec impatience ce que dira Macky Sall quant à sa supposée candidature à l’élection présidentielle de 2024.

En recevant les conclusions du dialogue national, samedi, au palais de la République, Macky Sall a promis de dire, après la fête de Tabaski prévue jeudi prochain, s’il sera candidat ou pas à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

EnQuête signale qu’‘’aucune avancée majeure n’a été notée’’ sur ‘’les questions pour lesquelles le pouvoir est souvent pointé du doigt’’.

Par exemple, ‘’si les trois quarts des participants affirment la nécessité d’un organe indépendant chargé de l’organisation des élections, avec une personnalité consensuelle à sa tête, la majorité retient que le système actuel a suffisamment produit des résultats appréciables, gage de [sa] crédibilité’’, souligne EnQuête.

Dès lors, ajoute le même journal, ‘’c’est bien le ministère de l’Intérieur qui va organiser la présidentielle de 2024’’.

‘’Bien qu’ayant fait quelques concessions à l’opposition, le dialogue national de 2023 n’a réglé aucun point [relatif à] la tension politique […] liée à une troisième candidature de Macky Sall et aux menaces qui pèsent sur la candidature du leader de Pastef, Ousmane Sonko’’, observe EnQuête.

Le président de la République ‘’va bientôt lever le suspense sur sa participation ou pas à l’élection présidentielle du 24 février 2024’’, rapporte Le Soleil, précisant que le chef de l’Etat ‘’va édifier les Sénégalais sur cette question après la Tabaski’’, le sacrifice d’Ibrahim.

Un ‘’suspense qui a duré quatre longues années’’

‘’Macky Sall fait durer le suspense’’, titre WalfQuotidien, ajoutant : ‘’Il avait promis, lors de son séjour en France, de faire une importante déclaration lorsqu’il aura reçu les conclusions du dialogue national […] Il a dribblé son monde en donnant rendez-vous aux Sénégalais après la Tabaski.’’

L’Observateur semble faire preuve de patience en affirmant que ‘’c’est bientôt la fin du suspense qui a duré quatre longues années’’.

‘’A huit mois de l’élection présidentielle, Macky Sall continue d’alimenter le doute sur sa candidature à un troisième mandat. Quel est l’intérêt de maintenir, depuis quatre années, un débat qui aurait pu être clos depuis belle lurette ?’’ s’empresse-t-il d’ajouter.

‘’On va manger tranquillement le mouton, puis on tendra l’oreille pour écouter la délivrance présidentielle’’, commente Le Quotidien, tout en estimant que ‘’sa candidature est quasi actée’’.

L’As est d’avis que Macly Sall, ‘’par cette décision’’, le fait de donner rendez-vous aux Sénégalais après la Tabaski, ‘’entend préserver l’esprit de fête’’.

L’opposant Abdourahmane Diouf considère les 270 recommandations faites par les participants du dialogue national comme ‘’un arrangement entre amis’’. Selon Sud Quotidien, les opposants Khalifa Sall et Karim Wade, en prenant part à la concertation ou en se faisant représenter, ‘’sont allés chercher entre les mains du président [de la République] la mise en œuvre des prérogatives qu’octroient la Constitution et la loi’’.

M. Diouf, l’un des opposants qui ont refusé de participer au dialogue national, fait surtout allusion au droit de MM. Sall et Wade de participer à l’élection présidentielle.

JM

X