27 mai 2024
Paris - France
ECONOMIE

Les nouvelles affaires africaines de Pierre Gattaz 

Le PDG du groupe industriel Radiall entend mettre à profit son réseau, notamment ivoirien, sur le continent pour développer des activités encore peu connues. JA lève le voile sur l’autre vie professionnelle de l’ancien président du Medef

Depuis le 23 janvier, l’ancien président du patronat français et européen Pierre Gattaz effectue un voyage discret à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, pour démarrer de nouvelles affaires. Ce déplacement n’a aucun lien avec Radiall, l’entreprise familiale qu’il dirige, un des leaders européens de la fabrication de composants électroniques pour les avions et systèmes de défense

Cette fois, l’ancien président du Medef, 232ème fortune française avec un patrimoine de 500millions d’euros selon le magazine Challenge, est venu chercher des débouchés pour les vins du château de Sannes. Quelques mois avant son départ de la présidence du patronat français, en juillet 2017, la presse française avait révélé son projet d’acheter ce domaine situé au pied du massif du Luberon, dans le sud de la France, pour 11 millions d’euros

Familles influentes 

L’industriel n’arrive pas en terre inconnue sur les rives de la lagune Ébrié. Il bénéficie de solides connexions dans la sphère politique et le monde des affaires africain, développées lorsqu’il menait les délégations du Medef. En 2016, il avait été reçu par Alassane Ouattara, après avoir accueilli l’épouse du chef de l’État ivoirien lors de l’université d’été du patronat français quelques mois plus tôt

En Côte d’Ivoire, Pierre Gattaz a noué un partenariat pour l’importation de vins de qualité avec l’Enophile, une filiale de Prosuma, le géant de la distribution en Afrique francophone, propriété des influentes familles Kassam- Houdrouge et Fakhry. Abidjan sera la rampe de lancement des marques du château de Sannes vers les autres pays d’Afrique de l’Ouest

Côte d’Ivoire : Prosuma, la grande distribution en taille patron 

Sur ce nouveau marché, les vins du patron français devront se faire une place face aux crus bordelais qui ont la préférence des amateurs. Le Château de Sannes, avec un production modeste d’environ 70 000 bouteilles en 2022 écoulées sur les marchés français, européen, américain et japonais, ambitionne de franchir le cap des 100 000 unités en 2023

Nouvelle bourgeoisie 

Pour cela, il cible la nouvelle bourgeoisie ivoirienne. Sur le continent, le pays d’Alassane Ouattara enregistre une très forte croissance dans la consommation de vins français et figure dans le top trois africains aux côtés du Nigeria et de la Namibie

À Abidjan, Pierre Gattaz est membre d’honneur de La Résidence, un club privé pour hommes d’affaires et grosses fortunes. Ce cercle situé dans le quartier huppé de Cocody, non loin des bureaux du cabinet de la première dame, a également pour membres d’honneur l’ancien international Didier Drogba, l’économiste 

Pascal Loro, président de l’Institut ChoiseulJeanMarie Ackah, l’exprésident du patronat ivoirien, la congolaise Nicole Sulu, fondatrice du réseau d’affaires Sultani Makutano et Fabrice Le Saché, viceprésident du Medef

BéninFrance: Patrice Talon en opération séduction au Medef 

L’ancien patron des patrons français prévoit d’ailleurs de mettre à profit ce carnet d’adresses pour développer l’activité de son domaine du Luberon de 70 hectares qui offre des circuits d’écotourisme et accueille des événements privés et séminaires d’entreprise

Pendant son séjour, Pierre Gattaz est allé à la rencontre des décideurs et des hommes d’affaires le 26 janvier à l’occasion d’une soirée pendant laquelle il a livré, aux côtés de Jean- Marie Ackah, ses réflexions sur l’entreprenariat, la jeunesse, la digitalisation et les mutations. liées au climat. Parmi les convives de ce dîner organisé au club la Résidence par Léonard Coxun de ses anciens collaborateurs au Medef Serge Thiémélé (First Capital SA), Charles Kié (groupe Genesis), Stanislas Zézé (Bloomfield Investment), Karim Rajan (L’ŒEnophile), Corinne Houmou Ormon (BRVM), JeanCharles Besse (Teylium), l’exministre Roger Adom, le journaliste Alain Foka et l’ancienne miss Côte d’Ivoire Léticia N’cho Traoré

JA

X