12 juillet 2024
Paris - France
EUROPE

Les élèves africains des grandes écoles militaires sont à l’honneur lors de ce 14-Juillet

L’Inde n’est pas le seul pays mis à l’honneur par ce défilé du 14 juillet 2023 : plusieurs partenaires africains comme le Bénin, le Gabon, la Côte d’Ivoire ou le Sénégal verront pour la première fois des élèves de leurs lycées militaires parader auprès de leurs camarades français, lors de la fête nationale. Les journalistes Claire Paccalin et Gaelle Fonseca étaient allées à la rencontre de quelques-uns de ces apprentis militaires africains, qui se préparaient pour le grand jour.

Polytechnique, Saint-Cyr, l’École de l’Air… Les élèves africains des grandes écoles militaires sont à l’honneur lors de ce 14-Juillet. RFI est allé à leur rencontre alors qu’ils se préparent à défiler sur l’avenue des Champs-Élysées.

Pour cette édition 2023, les lycées militaires sont au rendez-vous sur les Champs-Elysées pour défiler devant la nation. Portants fièrement leurs uniformes, trois lycéens, dont un issu d’un lycée africain, vont participer à cet évènement unique. Nous les avons rencontrés pour connaître leur ressenti, mais aussi pour comprendre les valeurs qui les animent.

Quel effet cela vous fait-il de participer au défilé du 14 juillet ?

Jadelycée militaire d’Aix en Provence : C’est une grande fierté pour moi, mais aussi une fierté pour la nation. Nous ne participons pas en tant que simples individus, nous sommes avant tout unis. Pour moi, jeune lycéenne militaire, participer à ce défilé représente la chance d’une vie. 

Sofian, cycle préparatoire aux grandes écoles, au Prytanée : Nous éprouvons beaucoup de fierté à représenter notre institution, nos camarades mais aussi les autres lycées de la défense. À mes yeux, le défilé du 14 juillet permet de montrer le rayonnement de notre pays.

Styvan, lycée militaire de Madagascar :  Pour nous, participer au défilé du 14 juillet représente un grand honneur. C’est un moment important, car il nous permet de représenter à la fois notre école mais aussi notre pays. Nous voulons rendre fière notre population.

Qu’est ce qu’être un étudiant dans un lycée militaire ?

Jade : Même si nous n’apprenons pas à manier des armes, notre formation nous apprend beaucoup : la marche au pas, la cérémonie des couleurs, le port de l’uniforme, mais aussi les traditions comme la cérémonie de remise de calots. Les valeurs militaires y sont omniprésentes. On nous apprend la cohésion, nous vivons les uns avec les autres au quotidien, mais nous apprenons également l’humilité et la loyauté. Nous sommes encadrés par l’armée, ce qui différencie notre formation de celle proposée par les établissements civils.

Sofian : Nous disposons de cours intensifs, mais aussi d’un rythme de travail conséquent et exigeant. Grâce à l’internat, nous pouvons être plus efficaces dans notre travail et notre apprentissage. En plus des cours, nous devons apprendre les premières bases militaires. Grâce à notre stage immersif, nous prenons conscience des valeurs qui caractérisent nos armées. Toutes ces formations nous permettent de nous élever, mais aussi d’adopter les codes indispensables pour les futurs officiers que nous deviendrons.

Styvan : Au début, nous avons rencontré quelques difficultés, il fallait que nous comprenions le monde militaire. Mais petit à petit, les habitudes ont commencé à apparaître et nous sommes désormais bien préparés. Nous avons appris les valeurs qui caractérisent notre institution : la discipline, la persévérance mais aussi le fait de ne jamais abandonner et de toujours travailler davantage pour nous améliorer.

Pourquoi avez-vous décidé d’intégrer un lycée militaire ?

Jade : Au début, je n’avais pas idée de rejoindre un lycée militaire. Mais sous les conseils d’une proche, j’ai décidé de candidater. La première année passée au sein de mon lycée m’a vraiment marquée, j’ai beaucoup aimé la rigueur qui caractérisait ma formation. À vrai dire, cette expérience m’a ouvert les yeux sur notre système d’enseignement civil. Une fois le Bac en poche,  je souhaite m’orienter dans des études me permettant de travailler pour l’Éducation nationale.

Sofian : Mon souhait d’intégrer l’Académie militaire de Saint Cyr Coëtquidan m’a poussé à intégrer cette formation. Je souhaitais voir si ce monde allait véritablement me plaire. Les lycées militaires permettent concrètement de prendre conscience de cet univers parfois complexe. De mon côté, le fait d’étudier dans un lycée militaire et de participer aujourd’hui au défilé n’ont fait que renforcer ma volonté de m’engager.

Styvan : Depuis mon enfance, j’ai toujours souhaité intégrer l’armée. Cette envie provient de l’admiration que j’ai pour mon père qui lui aussi est militaire. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour lui, j’ai donc voulu marcher dans ses pas.

JM/AFP
X