27 mai 2024
Paris - France
ECONOMIE

Australie : Michele Bullock, première femme nommée à la tête de la banque centrale

Australie: Michele Bullock, première femme nommée à la tête de la banque centrale. Michele Bullock va devenir la première femme à diriger la banque centrale australienne à partir de septembre, a annoncé le gouvernement vendredi, limogeant de fait le président sortant après une série de hausses de taux impopulaires.

Michele Bullock va devenir la première femme à diriger la banque centrale australienne à partir de septembre, a annoncé le gouvernement vendredi, limogeant de fait le président sortant après une série de hausses de taux impopulaires.

Diplômée de l’université australienne de la Nouvelle-Angleterre en 1984, Mme Bullock est entrée à la Réserve fédérale australienne l’année suivante, où elle a occupé diverses fonctions avant d’être nommée première femme vice-gouverneur de l’institution en avril 2022.

Mark Humphery-Jenner, professeur associé de finance à l’école de commerce de l’université de Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré que Mme Bullock était « une personne sûre ».

Il a estimé qu’il était probable qu’elle maintienne des politiques similaires à celles de son prédécesseur, ayant fait partie de l’équipe dirigeante et ayant été impliquée dans les décisions jusqu’à présent.

« Il est probable que la trajectoire actuelle des taux se poursuive et qu’il y ait peu de changements dans la politique monétaire », a-t-elle indiqué.

Le chef économiste de la National Australia Bank, Ivan Colhoun, a déclaré que Mme Bullock était susceptible d’être « plus pratique et moins théorique » que son prédécesseur.

Celui-ci était à la tête de la banque centrale australienne depuis 43 ans. Son mandat a été marqué par des hausses de taux critiquées, qui visaient à freiner l’inflation mais ont rendu la vie difficile aux propriétaires.

Le mois dernier, l’institution a gelé son taux de référence après avoir atteint son niveau le plus élevé depuis 11 ans.

Le trésorier australien Jim Chalmers a déclaré que M. Lowe « part avec notre respect, notre gratitude et avec dignité », ajoutant que la décision de ne pas renouveler le mandat de M. Lowe n’avait « rien à voir avec une quelconque décision prise par le conseil d’administration de la Reserve Bank ou avec un quelconque résultat ».

La nouvelle de la nomination de Mme Bullock a donné un petit coup de pouce aux marchés australiens vendredi, l’indice de référence ASX200 augmentant de 0,3% à l’ouverture.

JM Avec AFP
X