27 mai 2024
Paris - France
ECONOMIE

La Société générale prépare de nouvelles cessions sur le  continent 

Le directeur général de la banque a décidé de mettre en vente trois nouvelles filiales en Afrique, accélérant ainsi le départ de la SG du continent. Le groupe va quitter la Tunisie, le Cameroun et le Ghana.

L’établissement dirigé par Slawomir Krupa a décidé de quitter la Tunisie, le Cameroun et le Ghana. Il a chargé la banque d’affaires Lazard de trouver des repreneurs pour ces trois filiales africaines. 

L’entrée du siège de la Société générale à La Défense, à Paris. © Reuters 

À la tête de la Société générale (SG) depuis près d’un an, Slawomir Krupa enchaîne les cessions pour redresser la rentabilité du groupe bancaire. Le directeur général de la banque a décidé de mettre en vente trois nouvelles filiales en Afrique, accélérant ainsi le départ de la SG du continent. 

Le groupe va quitter la Tunisie, le Cameroun et le Ghana. La firme a mandaté la banque d’affaires Lazard et son banquier vedette, Corso Bavagnoli, pour trouver des repreneurs africains. En mettant sur le marché ces trois filiales, Slawomir Krupa pourrait faire affluer entre 200 millions et 300 millions d’euros sur les comptes de la SG. Ces entités ne pèsent pas lourd : elles ont dégagé, en 2023, des revenus cumulés de 409 millions d’euros, soit un peu plus de 1,5 % du produit net bancaire de l’établissement. 

La troisième banque française cotée – après BNP Paribas et Crédit agricole – a lancé, en juin 2023, son désengagement du continent. Elle avait alors mis en vente ses entités au Congo, en Guinée équatoriale, en Mauritanie et au Tchad. 

Sans tabous 

Cette année-là, la banque avait déjà indiqué qu’elle s’interrogeait sur le sort à réserver à sa filiale tunisienne, l’Union internationale de banques (UIB), dont elle détient 52,34 % du capital. En décembre 2023, elle avait également entamé la vente de ses activités au Mozambique et au Burkina Faso. Quatre mois plus tard, c’est la branche marocaine qui avait ensuite été vendue, avec la cession de Société générale marocaine de banques et de La Marocaine Vie au groupe Saham pour 745 millions d’euros. 

Slawomir Krupa a fait des cessions l’un de ses principaux leviers pour redorer le blason de la Société générale auprès des investisseurs. Le 18 septembre 2023, lors de son tout premier Capital Markets Day, il avait promis de mener, avec son directeur de la stratégie, Vincent Mischler, une revue sans tabous des activités de la banque. Se laissant ainsi de grandes marges de manœuvre pour vendre des activités. 

Si la filiale ivoirienne de la Société générale n’est pour le moment pas concernée par les cessions en cours, plusieurs cadres du groupe influents sur le continent s’apprêtent néanmoins à la quitter. C’est notamment le cas de Georges Wega, puissant directeur régional Afrique de l’Ouest et directeur délégué des réseaux bancaires internationaux pour la région Afrique. Installé à Abidjan, le banquier doit quitter l’entreprise d’ici au mois de juillet. Il finalise actuellement les détails des conditions de son départ, qui devrait se faire dans le cadre d’un accord entre les deux parties .

Jean Moliere . source AI

X