2 décembre 2022
Paris - France
INTERNATIONAL

Guerre en Ukraine : la ville de Kherson appartient à la Russie, réagit le Kremlin après la venue de Volodymyr Zelensky

Les forces russes se sont retirées il y a quelques jours de Kherson après huit mois d’occupation, ce qui a permis aux soldats ukrainiens d’entrer dans la ville vendredi.

Le président ukrainien se trouve, lundi 14 novembre, à Kherson, ville clé du sud du pays reprise aux Russes la semaine du 7 novembre, selon des images diffusées par l’armée ukrainienne. Volodymyr Zelensky a assisté à un lever de drapeau ukrainien devant le siège régional, après avoir remis des médailles militaires à plusieurs soldats. Le dirigeant ukrainien a chanté l’hymne, la main sur le cœur, selon des images diffusées par un conseiller présidentiel.

En réaction, le Kremlin a souligné que Kherson appartenait à la Russie. « Nous ne commenterons pas, vous savez bien que c’est le territoire de la Fédération de Russie », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, alors que les forces russes se sont retirées la semaine dernière de cette ville, capitale de la région de Kherson dont Moscou revendique l’annexion. Suivez notre direct.

 Des « atrocités » commises à Kherson. « Dans la région de Kherson, l’armée russe a laissé derrière elle les mêmes atrocités que dans d’autres régions de notre pays où elle a pu entrer », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dimanche. Il accuse les forces russes d’avoir commis des « atrocités » à Kherson, quelques jours après la reprise de la ville par les Ukrainiens. Il a ajouté que 400 « crimes de guerre » russes avaient été documentés, sans préciser s’ils concernaient uniquement la région de Kherson.

 Regard tourné vers la Crimée. Les forces armées ukrainiennes ont également repris le contrôle de dizaines de localités dans toute la région de Kherson, qui avait été la première grande ville à tomber après l’invasion russe. Un ordre d’évacuation vers la région russe de Krasnodar, près de la Crimée, a été lancé par les autorités locales prorusses samedi soir à l’attention de leurs employés du district de Kakhovka, sur la rive orientale du fleuve. Dans la nuit de dimanche à lundi, le commandement sud de l’armée ukrainienne a affirmé que les forces russes continuaient à « mettre en place (…) des lignes de défense supplémentaires à plusieurs niveaux pour tenir les frontières occupées ».

 Mettre fin à la guerre, meilleur moyen de redresser l’économie mondiale. Sur le plan diplomatique, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a estimé lundi, à la veille du sommet du G20 en Indonésie, que mettre fin à la guerre en Ukraine était « tout simplement la meilleure chose à faire pour l’économie mondiale ». L’invasion lancée il y a neuf mois par le président russe Vladimir Poutine a de profondes répercussions économiques, avec l’envolée des prix de l’énergie et des produits alimentaires.

#UKRAINE « Les mois à venir seront difficiles » pour l’Ukraine, avertit le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, alors que le pays célèbre la libération de Kherson, ville-clé du sud du pays reprise aux Russes la semaine dernière. « Nous ne devons pas commettre l’erreur de sous-estimer la Russie », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à La Haye. « L’objectif de Poutine est de laisser l’Ukraine froide et sombre cet hiver. »

 #UKRAINE « Il est impossible de tuer l’Ukraine », lance le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en visite surprise dans la ville de Kherson, reprise aux Russes en fin de semaine dernière. Suivez notre direct.

#UKRAINE Des délégations de Moscou et Washington vont se rencontrer aujourd’hui à Ankara (Turquie), croit savoir le média russe Kommersant. Ce serait une première depuis le 10 janvier dernier. « Je ne peux ni confirmer ni infirmer les informations faisant état de pourparlers entre la Russie et les Etats-Unis » dans la capitale turque, a simplement commenté le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

#UKRAINE Le président français Emmanuel Macron va insister auprès de son homologue chinois Xi Jinping sur le fait qu’il est aussi dans « l’intérêt » de la Chine de « faire pression » sur la Russie concernant l’Ukraine, annonce la présidence française. #G20

#UKRAINE « Il est impossible de tuer l’Ukraine », lance le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en visite surprise dans la ville de Kherson, reprise aux Russes en fin de semaine dernière. « (La Russie) a montré au monde entier qu’elle peut tuer. Mais nous tous, nos forces armées, notre garde nationale et les services de renseignement ont montré qu’il est impossible de tuer l’Ukraine », s’est félicité Volodymyr Zelensky, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

#UKRAINE Moscou dément que le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, ait été hospitalisé à Bali (Indonésie), où il participe au G20. La porte-parole Maria Zakharova a répondu aux rumeurs avec une vidéo du ministre, sur la terrasse de son hôtel. Un peu plus tôt, l’agence américaine AP avait annoncé que le responsable avait été admis dans un établissement de santé, sans livrer davantage de détails. Celle-ci évoque désormais un simple bilan de santé.

(MARIA ZAKHAROVA / TELEGRAM)

 #UKRAINE Le président ukrainien Volodymyr Zelensky se trouve à Kherson (Ukraine), quelques jours après le retrait des forces russes. « Il me semble qu’il fallait venir ici, afin de soutenir les habitants de Kherson. Pour qu’au-delà des promesses, ils puissent constater que nous regagnons réellement nos territoires », a-t-il déclaré.

#UKRAINE A Kherson, Volodymyr Zelensky a assisté à un lever de drapeau ukrainien devant le siège régional, après avoir remis des médailles militaires à plusieurs soldats. Le dirigeant ukrainien a chanté l’hymne, la main sur le cœur, selon des images diffusées par un conseiller présidentiel.

(KIRILL TIMOCHENKO / TELEGRAM)

#UKRAINE Le Kremlin a rapidement réagi à la venue de Volodymyr Zelensky à Kherson, trois jours après l’entrée de l’armée ukrainienne dans la ville du sud de l’Ukraine. « Nous ne commenterons pas, vous savez bien que c’est le territoire de la Fédération de Russie », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

UKRAINE Des images de la venue de Volodymyr Zelensky à Kherson ont été diffusées par le compte Telegram du président ukrainien. En voici quelques-unes :

11h26 : Volodymyr Zelensky a été interrogé par le présentateur de télévision Dmitry Komarov. Le président ukrainien a d’abord plaisanté, expliquant qu’il était venu chercher des pastèques (la spécialité agricole de Kherson), mais qu’il n’avait pas encore eu le temps de le faire. « C’est important pour moi d’être ici. Tout le monde est en danger, aussi bien les militaires que les journalistes. Mais il me semble qu’il fallait venir ici, afin de soutenir les habitants de Kherson. Pour qu’au-delà des promesses, ils puissent constater que nous regagnons réellement nos territoires. »

11h01 : Volodymyr Zelensky s’est déplacé dans la ville de Kherson aujourd’hui, entouré de gardes du corps lourdement armés, selon des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. « Gloire à l’Ukraine ! » ont scandé des habitants depuis le balcon d’un immeuble. « Gloire aux héros ! », ont répondu le chef de l’Etat et ceux qui l’accompagnaient.

10h54 : L’armée ukrainienne est entrée dans la ville de Kherson vendredi, après huit mois d’occupation russe. « Notre peuple. A nous. Kherson », avait réagi sur Telegram Volodymyr Zelensky. « Aujourd’hui est un jour historique. Nous rentrons à Kherson. Les habitants nous attendaient. »

10h50 : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky se trouve à Kherson (Ukraine), quelques jours après le retrait des forces russes.

09h25 : Selon le ministère de la Défense britannique, « les décisions prises par l’état-major russe » seront en partie liées à « l’arrivée de l’hiver ». Le fait d’avoir des journées plus courtes va entraîner « moins d’offensives et des lignes de front défensives plus statiques », d’après cette même source.

09h20 : Dans un nouveau point sur la situation en Ukraine ce matin, le ministre de la Défense britannique explique que « l‘hiver va apporter un changement dans les conditions du conflit, à la fois pour les forces russes et ukrainiennes. Les changements apportés à la lumière du jour, à la température et aux conditions météorologiques présenteront des défis uniques pour les soldats combattants ».

09h33 : Selon le chef de la région de Dnipropetrovsk (Ukraine), la ville de Nikopol a été de nouveau la cible de tirs des forces russes cette nuit, avec plus de 60 obus tirés. En conséquence, 45 000 familles se retrouvent sans eau, d’après cette même source sur Telegram.

09h05 : Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, accuse les forces russes d’avoir commis des « atrocités » lors de l’occupation de Kherson. Selon le dirigeant, 400 « crimes de guerre » commis par les troupes russes ont été documentés, mais les localisations de ces crimes n’ont pas été précisées.

AFP

X