28 novembre 2022
Paris - France
SPORT

Football/Sénégal : Découvrez le stade Abdoulaye Wade , une merveille architecturale ; fierté africaine

Le stade Olympique de Diamniadio a été  inauguré en grande pompe ce mardi par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, et portera le nom de son prédécesseur Abdoulaye Wade. Partons à la découverte de cette nouvelle enceinte.

L’idée est venue pendant le Mondial 2018

Le ministre sénégalais des Sports, Matar Ba, l’a rappelé ce mois-ci, sur iRadio : l’idée de ce nouveau stade remonte à la Coupe du Monde 2018, disputée par les Lions de la Teranga. « Le président Macky Sall a de l’ambition pour son pays. C’est pourquoi on va vers l’inauguration d’une telle infrastructure. L’idée est venue quand il était descendu pour voir les joueurs lors du match (…) opposant le Sénégal à la Pologne au stade du Spartak de Moscou, a raconté le représentant du gouvernement. Sur place, il a demandé au président de la Fédération internationale de football association, comment il pouvait faire pour avoir un tel stade. »

Le Sénégal   a inauguré mardi son stade aux normes internationales à Diamniado. Le champion d’Afrique en titre ne disposait plus d’enceintes homologuées pour accueillir des matches internationaux depuis plusieurs mois.

Enfin. Le Sénégal, vainqueur de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN) et premier nation africaine au classement FIFA ,

a désormais un stade aux normes internationales. Il a été inauguré mardi 22 février dans la liesse à Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar.

Des milliers de Sénégalais se sont déplacés en bus ou en train pour rallier le stade de 50 000 places dont le nom attendait d’être officialisé mais qui devrait porter le nom de l’ancien président Abdoulaye Wade.

« C’est une fierté d’avoir un stade aussi beau au Sénégal. Le pays avait besoin de ça pour redorer l’image de son football », a dit à l’AFP Bamba Dieng, 24 ans, l’un des spectateurs, homonyme de la jeune star des Lions de la Teranga.

« Je n’ai jamais vu un aussi beau stade. J’espère qu’il sera bien entretenu pour qu’il dure très longtemps », a déclaré pour sa part Ibou Ngom, 29 ans.

L’enceinte est la seule homologuée par les instances internationales, la Confédération africaine de football (CAF) ayant retiré son homologation au stade Lat Dior, dans la région de Thiès (70 km de Dakar), en mai 2021.

« Il fallait, pour ce que représente le football au Sénégal, pour tout ce que le Sénégal compte de grands joueurs, un stade à la dimension de cette équipe », analyse El Hadj Thierno Dramé, journaliste sportif.

Ce nouveau stade a été construit en un an et demi par une société turque pour un coût de 156 milliards de FCFA (238 millions d’euros). C’est le deuxième plus grand édifice sportif du pays après le stade Léopold Sédar Senghor (60 000 places) construit en 1985 à Dakar.

La nouvelle construction s’inscrit dans une dynamique de faire de Dakar « un hub sportif » afin d’éviter que des matches soient délocalisés jusqu’en Asie, dit Mbaye Jacques Diop, conseiller en communication du ministère des Sports. Le pays est dans une phase de réhabilitation de ses stades, avec les Jeux olympiques de la jeunesse en ligne de mire, dont le pays est hôte en 2026.

Le stade du Sénégal devait être officiellement inauguré mardi après-midi par le président Macky Sall, en présence du président turc Recep Tayyip Erdogan, et du président de la Fifa Gianni Infantino parmi de nombreuses personnalités. L’inauguration devait être suivi par un match de gala, opposant des légendes du football sénégalais telles qu’Aliou Cissé, actuel coach de l’équipe nationale, à des légendes du football africain comme le Camerounais Samuel Eto’o et l’Ivoirien Didier Drogba.

Le stade accueillera sa première grande rencontre le 29 mars. Le Sénégal qui a battu l’Égypte en finale de la CAN va recevoir les Pharaons en match retour comptant pour les barrages de la Coupe du monde 2022.

Avec AFP/Jean  Molière

X