26 mai 2024
Paris - France
INTERNATIONAL

Emmanuel Macron ne parvient pas à convaincre Xi Jinping de faire un geste pour l’Ukraine

Jeudi, le président français a tenté de convaincre son homologue chinois de « ramener la Russie à la raison ». Mais Xi n’a pas rompu la bienveillance affichée par Pékin à l’égard de Moscou.

La berline noire d’Emmanuel Macron s’est arrêtée au pied des marches du Palais de l’Assemblée du peuple, à Pékin, devant un Xi Jinping enjoué. Ce jeudi 6 avril, face à la place Tiananmen déserte et sous haute surveillance, les deux dirigeants scellent leurs retrouvailles dans le faste réservé aux visites d’Etat, après trois années de pandémie de Covid-19 qui ont coupé la Chine du reste du monde. « Rien ne vaut les contacts humains », résume le président français après avoir passé en revue les troupes chinoises, tandis que résonnent vingt et un coups de canon sur fond de Marseillaise et d’hymne national chinois.

Tchat : Emmanuel Macron en Chine : « Le dialogue a bel et bien été réengagé, mais il ne mène pour le moment pas très loin »

A quelque 8 000 kilomètres du tumulte de la crise sociale qui secoue la France, Emmanuel Macron espérait œuvrer pour la paix en Ukraine en faisant de son homologue chinois, sinon un médiateur, du moins une voix modératrice auprès de Moscou, dont l’agression, a-t-il rappelé, a « mis fin à des décennies de paix en Europe ». Après les vaines tentatives françaises auprès de Vladimir Poutine, la Chine, qui revendique une « amitié sans limite » avec la Russie, pourrait, pensait-il, avoir plus de succès avec l’hôte du Kremlin. « Je sais pouvoir compter sur vous pour ramener la Russie à la raison et tout le monde à la table des négociations », a dit le chef de l’Etat français à Xi Jinping, au début de leur tête-à-tête.

Le Monde

X