23 juin 2024
Paris - France
AFRIQUE

Élection présidentielle au Nigeria : l’opposition conteste les résultats et dénonce des « manipulations massives »

Nigeria : « un recours devant les tribunaux inévitable », selon Kunle Lawal

Au Nigeria, la Commission électorale a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi Bola Ahmed Tinubu vainqueur de la présidentielle, malgré les nombreuses dénonciations de fraudes et de violences.

Le candidat du parti au pouvoir, l’APC, s’est adressé à ses partisans et a lancé un appel à la réconciliation avec ses rivaux. L’unité est-elle possible dans ce contexte ?

Kunle Lawal, directeur exécutif de l’Electoral College Nigeria a répondu à Bridget Ugwe.

_ »Il est inévitable que ces résultats aient déjà été portés devant les tribunaux, ou qu’ils soient en passe de l’être, si cela n’a pas déjà été fait par les deux principaux candidats de l’opposition : Atiku Abubakar du PDP, et Peter Obi du Parti travailliste.

Il est incompréhensible que certaines anomalies aient été autorisées et que le vainqueur ait quand même été annoncé. Il y a eu de nombreuses éruptions de violence, des personnes ont été privées de leur droit de vote. Il y a même eu des situations où des résultats ont été donnés pour des bureaux de vote, où aucun vote n’avait eu lieu.

Les prochaines 24 heures s’annoncent donc très sérieuses. Et le climat au Nigéria est tendu de toutes parts. Je pense qu’il est juste que le candidat de l’APC, Bola Tinubu, ait tendu une branche de paix. Mais la paix ne pourra jamais être obtenue sur la base de telles erreurs électorales, et je pense que le peuple nigérian en souffre en ce moment.

Je pense donc qu’il y aura clairement une affaire judiciaire, ou beaucoup d’affaires judiciaires. La commission électorale dispose de 7 jours au cours desquels le tribunal doit examiner les élections, conformément à l’article de loi électorale 20.22. Nous devons donc attendre et voir ce qui se passe. »

JM/africanews

X