27 mai 2024
Paris - France
SPORT

Just Fontaine, recordman du nombre de buts dans une Coupe du monde, est mort

RECORD ÉTERNEL, RATIO UNIQUE ET RETRAITE PRÉCOCE : 6 CHIFFRES QUI FONT LA LÉGENDE DE JUST FONTAINE
DISPARITION – Just Fontaine s’est éteint ce mercredi à l’âge de 89 ans. Véritable légende du football français, il a marqué son temps et inscrit son nom à jamais dans l’histoire de son sport grâce à ce record de 1958 toujours d’actualité de 13 buts marqués lors d’une même Coupe du monde. Le plus illustre fait d’arme d’une carrière courte mais intense où il n’a cessé d’affoler les compteurs.
C’est le chiffre clé à jamais associé au nom de Fontaine. À cette Coupe du monde 1958, en Suède, qu’il a éclaboussé de son talent en inscrivant ce total faramineux de 13 buts en 6 matches, qui ne sera probablement jamais battu. Il fallait sûrement cela pour laisser une trace l’année de la consécration du prodige Pelé. Battue en demi-finale par le Brésil (5-2), la France a décroché la troisième place en passant 6 buts à l’Allemagne lors de la petite finale, dont 4 pour le seul « Justo ». L’épilogue d’un récital historique.

2,17

Un ratio tout simplement hors norme. Le sien, lors de cette fameuse Coupe du monde 1958 avec ses 13 buts en 6 matches. C’est presque deux fois celui de Kylian Mbappé, meilleur buteur du dernier Mondial au Qatar (8 buts en 7 matches, 1,14 but/match). A titre de comparaison, Miroslav Klose, meilleur buteur de l’histoire des Coupes du Monde avec 16 buts inscrits en 4 éditions différentes tourne à un ratio de 0,67 buts par match. Ronaldo, auteur de 15 buts en Coupe du Monde est à 0,79.

164

Loin d’être uniquement le joueur d’une seule compétition, Fontaine n’a jamais cessé de marquer des buts durant sa carrière, démarré à 17 ans dans le championnat de son Maroc natal et terminé officiellement 12 ans plus tard, en 1962, au Stade de Reims. Ainsi, l’avant-centre a fait trembler les filets 164 fois en 200 rencontres de première division, soit une moyenne de 0,82 but par match. Kylian Mbappé, l’actuel joyau de la Ligue 1, affiche un ratio de 0,81 but par match cette saison. Fontaine a aussi terminé deux fois meilleur buteur de première division, en 1958 et 1960.
  • « Monument », « étoile du football », « immense athlète » : les adieux du monde du foot à Just Fontaine
    C’est le nombre de buts qu’il a inscrit avec l’équipe de France en 21 sélections, de 1953 à 1960, soit une moyenne de 1,4 buts par match. Un total forcément gonflé par son Mondial 1958 extraordinaire.

    34

    1958 est à n’en pas douter l’année de Fontaine. En plus de son festival exceptionnel au mondial suédois, l’attaquant a empilé plus que jamais les buts avec son club de Reims. Lors de cette saison, il a marqué 34 fois en 26 matches de première division, soit un ratio démentiel de 1,30 but par rencontre. Au petit jeu des comparaisons, c’est encore mieux que Zlatan Ibrahimovic lors de sa dernière saison au PSG, la plus prolifique, en 2015-2016, qui avait scoré 38 fois en 31 matches joués (1,23 but/match).

    28

    Un des seuls regrets du natif de Marrakech est de n’avoir pas pu aller au bout de son rêve, fauché par une grave blessure. En 1960, lors d’un match à Sochaux avec Reims, un mauvais tacle de l’Ivoirien Sékou Touré lui a en effet brisé la jambe. Il n’avait alors même pas 27 ans. Après deux ans de lutte acharnée pour retrouver son niveau, il finit par renoncer et annonce la fin de sa carrière, en 1962, à seulement 28 ans. Jusqu’où aurait-il poussé les records sans cette terrible blessure ? Personne ne le saura jamais.
    Eurofoot
X