5 mars 2024
Paris - France
AFRIQUE

DIPLOMATE : LES NATIONS UNIES NE DÉLAISSENT PAS LE MALI

« Le Mali est un membre des Nations Unies qui traverse une situation très difficile. Pour cette raison, il bénéficie d’un soutien indéfectible des Nations Unies » La déclaration est du
Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et  le Sahel, Leonardo Santos Simao lors de son récent séjour à New York auprès des journalistes de l’ONU-Info.
Il s’agit là d’un éclaircissement des missions de l’ONU pour éviter des malentendus. Car c’est connu de tous qu’à la demande du gouvernement malien, la Mission militaire des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a pris fin en décembre dernier.
Le diplomate mozambicain reconnaît l’état de relation ONU-MALI, mais reste optimiste : « Nous sommes encore en discussion avec le gouvernement malien parce qu’il faut respecter les choix du gouvernement malien. Comme membre des Nations Unies, le Mali a des obligations politiques. (…) Il y a pas mal de résolutions approuvées par les Nations Unies qui sont applicables au Mali. Donc nous sommes dans un processus de discuter avec le gouvernement comment aider le pays à mettre en œuvre toutes ces résolutions. »
Interrogé sur les discussions politiques avec des dirigeants militaires dans des pays de la région, comme Burkina Fasso, Guinée et Niger, cet ancien ministre de Mozambique oprime le dialogue.
 » L’UNOWAS (bureau des Nations sur l’Afrique de l’Ouest et du Sahel) a toujours maintenu un dialogue, le contact avec ces pays. Le problème était un manque de dialogue ou l’interruption du dialogue entre chacun de ces pays et la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest). Le sommet de la CEDEAO de décembre passé a pris la décision de reprendre le dialogue avec chacun de ces pays. Donc cela va aider à améliorer l’ambiance politique, pas seulement dans les pays, mais aussi entre ces pays et la CEDEAO »
Leonardo Santos Simao est un infatigable médiateur, à l’image de résolution de la crise politique de Madagascar de 2009 jusqu’à 2013, à laquelle il presida l’équipe de médiation de la SADC. Il est nommé Représentant du SG de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel en mai 2023
X