27 mai 2024
Paris - France
POLITIQUE

Des cyberactivistes burkinabè en mission secrète pour perturber la CAN de Ouattara 

Selon les informations de Jeune Afrique, au moins deux ressortissants burkinabè, probablement liés aux services de renseignement d’Ibrahim Traoré, se sont rendus mi- janvier à Bouaké pour y mener des opérations de déstabilisation pendant la Coupe d’Afrique des nations

Le président Alassane Ouattara, lors de la victoire des Éléphants en finale de la CAN face au Nigeria, le 11 février 2024 à Abidjan

C’est une histoire rocambolesque qui s’est déroulée en pleine Coupe d’Afrique des nations (CAN), loin de l’agitation des stades. Mijanvier, plusieurs centaines de supporters burkinabè débarquent à Bouaké pour soutenir les Étalons, qui doivent y jouer leur premier match, le 16 janvier, contre la Mauritanie. Parmi eux, quelquesuns ne sont pas pour le football

Interpellation manquée 

Selon une source proche des services de renseignement ivoiriens, il s’agit de cyberactivistes, très probablement liés à l’Agence nationale de renseignement (ANR) burkinabè, venus mener des opérations d’influence pour perturber le bon déroulement de la CAN, qu’Alassane Ouattara veut à tout prix exemplaire

 Agents français de la DGSE détenus au Burkina Faso: coulisses d’une affaire d’État 

Assez vite, certains relaient des contenus hostiles à la Côte d’Ivoire et à son président sur les réseaux sociaux. Au moins deux d’entre eux sont identifiés par les services ivoiriens, qui décident de préparer une intervention pour les interpeller à Bouaké

Mais les deux hommes sont informés par un «< capitaine de l’ANR», selon une source burkinabè qu’ils sont pistés par les autorités locales. De justesse, ils parviennent à fuir et à regagner le Burkina Faso voisin par la route, via Korhogo, tandis que certains de leurs complices passent par le Mali

 Infiltration des réseaux sociaux 

Depuis la prise du pouvoir par Ibrahim Traoré, en 

octobre 2022, l’ANR, dirigée par le capitaine Oumarou Yabré, a fait de la propagande sur les réseaux sociaux une de ses priorités. En novembre dernier, dans le sillage du rapprochement entre le Burkina Faso et la Russie, une vingtaine de ressortissants russes probablement membres du GRU, les renseignements militaires russes ont ainsi rejoint l’ANR à Ouagadougou

 Gendarmes ivoiriens détenus au Burkina Fasocoulisses d’un imbroglio 

Leur mission? Aider la junte d’Ibrahim Traoré à 

réorganiser ses services de renseignement, et notamment à renforcer ses capacités de surveillance, d’infiltration et de manipulation des réseaux sociaux

JM source : JA

X