27 mai 2024
Paris - France
AFRIQUE

Crise au Sénégal: plus de 130 opposants détenus libérés depuis jeudi

Au Sénégal, 134 membres de l’opposition et de la société civile qui étaient détenus ont été libérés depuis jeudi, et environ 90 devaient l’être dans la journée de vendredi, selon les chiffres du ministère de la Justice transmis. Le pays reste lui suspendu à la réaction du chef de l’Etat, Macky Sall, au veto mis par le Conseil constitutionnel à sa décision de reporter la présidentielle prévue fin février.

Cent trente-quatre membres de l’opposition et de la société civile qui étaient détenus au Sénégal ont été libérés depuis jeudi, et environ 90 devaient l’être dans la journée de vendredi, selon les chiffres du ministère de la Justice transmis hier à l’AFP

Ces libérations interviennent alors que des gestes d’apaisement du président Macky Sall étaient attendus pour sortir de la crise liée à son annonce du report de l’élection présidentielle, une décision invalidée jeudi soir par le Conseil constitutionnel.

Souleymane Djim, membre du Collectif des familles de détenus politiques, a lui affirmé que « 156 détenus ont été libérés » jeudi « et 500 au total doivent l’être » prochainement. « La pression internationale fait que le président Macky Sall ordonne des libérations dit-il.

La pression internationale fait que le président Macky Sall ordonne des libérations.

Me Cheikh Koureissy Bâ a confirmé jeudi que nombre de ses clients « dans les dossiers montés pour des considérations politiques sont libérés » ou en train de l’être, parlant de dizaines d’entre eux.
L’une des principales figures de l’opposition, Ousmane Sonko, mais aussi son second à la tête du parti Pastef dissous, Bassirou Diomaye Faye, l’un des favoris à la présidentielle, sont détenus depuis 2023. Aucune information ne fait état pour l’heure de leur éventuelle libération.

Plusieurs centaines de membres de l’opposition, plus d’un millier selon certaines organisations de défense des droits humains, ont été arrêtés depuis 2021 dans le cadre de la lutte de pouvoir qui oppose M. Sonko, mis en cause dans plusieurs procédures judiciaires, et le président Sall.

Jean Moliere source AFP

X