18 avril 2024
Paris - France
SPORT

CAN en Côte d’Ivoire : la garde rapprochée d’Émerse Faé, le nouveau patron des Éléphants 

Emerse Faé touchera 65 millions par mois, a-t-on appris, soit 5 millions de moins que l’entraîneur français Jean-Louis Gasset qu’il a remplacé à la tête des éléphants de Côte d’Ivoire. Ce qui est une très bonne chose que je veux saluer ce matin. Les 5 millions de plus pour Gasset, il faut considérer que c’est pour son transport, pour ses multiples déplacements entre son pays la France et la Côte d’Ivoire.

 Emerse Faé, avec son coaching gagnant, a imposé le respect aux décideurs du football national, et à travers lui, c’est tous les techniciens du pays qui gagnent car après Faé, il sera difficile de regarder encore ailleurs alors qu’il y a d’autres entraîneurs ivoiriens capables de postuler au poste d’entraîneur de l’équipe nationale.
Ce que Faé change aussi, c’est que ses éventuels successeurs nationaux auront désormais droit à un salaire conséquent, ce qui fait donc finalement de ce poste d’entraîneur des éléphants un poste convoité qui crée forcément une obligation de résultat.

 

Depuis que la sélection nationale ivoirienne a remporté la CAN, le 11 février, leur sélectionneur est la star du moment dans le pays. Il dispose, depuis de longues années, de la totale confiance des piliers du football local

Émerse Faé 

Ce scénario, personne ne l’avait imaginé. Émerse Faé est donc celui qui a emmené la Côte d’Ivoire en finale de la Coupe d’Afrique des nations, le 11 février. La victoire des Éléphants face aux Super Eagles du Nigeria est donc aussi la sienne, lui qui n’a jamais remporté ce trophée en tant que joueur. Et pourtant, depuis qu’il avait annoncé la fin de sa carrière de footballeur pour raisons de santé, il était cantonné à jouer les seconds rôles aux côtés du 

sélectionneur d’alors, JeanLouis Gasset. Puis on est allé de surprise en surprise

Victoire de la Côte d’Ivoire à la CAN : et soudain, Abidjan s’embrasa 

D’abord, l’équipe nationale ivoirienne a été humiliée face

à la Guinée équatoriale (0-4) à Abidjan le 22 janvier. Et, le soirmême, JeanLouis Gasset a présenté sa démission à Yacine Idriss Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), qui a été acceptée 48 heures plus tard. Appelé pour le remplacer, Émerse Faé est alors monté en première ligne

Ce natif de Nantes, en LoireAtlantique, en France, qui vient de fêter ses 40 ans, a joué à Nantes, Reading (Angleterre) et Nice. Il était entraîneur de l’équipe B (National 3) de Clermont lorsqu’il a rejoint l’équipe de Gasset en 2022, avant d’en prendre la tête. Il dispose de la confiance de Yacine Idriss Diallo, qui lui a désigné en tant qu’adjoint l’Ivoirien Guy Demel, lui aussi ancien footballeur professionnel, et ami intime de Faé. Le 13 février, le chef de l’État, Alassane Ouattara, n’a pas tari d’éloges à son endroit lors de la cérémonie de décoration des Éléphants

Robert Beugré Mambé 

Le Premier ministre ivoirien, en poste depuis octobre 2023, a été très présent lors de la compétition, si bien qu’il est devenu proche de la sélection nationale et de son entraîneur

Robert Beugré Mambé transmettait directement à Émerse Faé les messages d’encouragement d’Alassane Ouattara. Une relation d’amitié est née entre les deux 

hommes

Yacine Idriss Diallo 

L’histoire du sélectionneur est liée à celle du président de la FIF. Au cours des années 2000, c’est ce dernier qui l’a découvert lors d’un match amical des Éléphants contre Nantes. À la fin de la rencontre, Yacine Idriss Diallo

approché Émerse Faé pour lui demander ses origines, le 

confondant avec un Sénégalais en raison de son patronyme. Ce dernier lui a alors répondu qu’il est ivoirien 

par son père. La fédération, présidée à l’époque par Jacques Anouma, a ensuite tout mis en œuvre pour 

qu’il rejoigne les Éléphants

 Dix choses à savoir sur Yacine Idriss Diallo, le nouveau patron du foot ivoirien 

En équipe de France espoirs, Émerse Faé se faisait 

devancer par Jérémy Toulalan, formé avec lui à Nantes, mais aussi par Alou Diarra. Sélectionné à plusieurs reprises, il a finalement choisi les Éléphants, avec lesquels  il a joué une finale de la CAN, en Égypte en 2006, et participé la même année à la Coupe du monde en Allemagne

Luimême élu à la tête de la FIF en avril 2022, Yacine Idriss Diallo a placé sa confiance en Émerse Faé. Il lui a confié la sélection nationale espoirs et l’a maintenu en fonction malgré les contreperformances de cette équipe, qui n’avait pas pu se qualifier à la CAN de sa catégorie

Sory Diabaté 

Secrétaire général de la FIF sous la présidence de Jacques Anouma, Sory Diabaté avait facilité l’intégration 

d’Émerse Faé dans la sélection. Après l’arrivée d’Augustin Sidy Diallo à la tête de la fédération en 2011 (il est décédé en novembre 2020), Sory Diabaté a été désigné viceprésident chargé des équipes nationales

En 2012, lorsque Faé a annoncé mettre fin à sa carrière 

pour raisons de santé, Sory Diabaté l’a encouragé à se reconvertir. À l’issue du mandat d’Augustin Sidy Diallo, Sory Diabaté a approché les dirigeants de Nice pour une mise à disposition du footballeur. Faé occupera le poste d’entraîneur jusqu’en 2021

Ahmed Ouattara 

Cet ancien footballeur professionnel a lui aussi œuvré en faveur du retour d’Émerse Faé en Côte d’Ivoire. À 

l’époque représentant de la FIF, dont il était aussi le secrétaire administratif, il a effectué plusieurs déplacements à Nantes afin de tenter de le convaincre. Ahmed Ouattara a d’ailleurs joué un rôle dans le retour de nombreux binationaux au sein des Éléphants

 Vainqueur de la CAN, L’Ivoirien Émerse Faé estil parti pour durer

Depuis cette période, il est resté proche du nouveau sélectionneur national, qui l’appelle «grand frère >>. Ahmed Ouattara était encore aux côtés d’Émerse Faé lors 

de la dernière CAN

Jacques Anouma 

Le président de la FIF (de 2002 à 2011) fait partie de 

ceux qui ont plaidé en faveur d’Émerse Faé, pour qui il

agi comme un père. Jacques Anouma a toujours été à ses côtés, même après ses propos polémiques à la suite de la cinglante défaite contre la Guinée équatoriale. L’ex- de la fédération avait en effet déclaré qu’il ne croyait pas en une qualification des Éléphants en 8e de avant de s’excuser publiquement. Son successeur à patron ,finale

la FIF, le défunt Augustin Sidy Diallo, connaissait bien. Faé également

En 2012, il l’avait invité lors de la CAN qui se jouait au Gabon. Lors de la finale à Libreville, entre les Éléphants et la Zambie, Augustin Sidy Diallo lui avait rendu hommage. Ce dernier avait déjà des projets pour Faé au sein la FIF, à la direction technique nationale ou auprès des équipes de jeunes. Jusqu’à son décès en novembre 2020, Sidy Diallo faisait partie du trio, avec Ahmed Ouattara et Yacine Idriss Diallo, qui avait vu jouer Faé, encore sociétaire de Nantes, contre les Éléphants en match amical

Guy Demel 

Leurs chemins se sont croisés en équipe nationale, puis les deux hommes se sont rapprochés et sont aujourd’hui comme des frères. C’est pour cette raison que Yacine Idriss Diallo n’a pas hésité à désigner Guy Demel pour seconder Faé, lors de la CAN 2023 qui s’est achevée en Côte d’Ivoire ce 11 février

 Égypte, Cameroun, Côte d’IvoireQui a remporté le plus de CAN

Guy Demel a quitté les plateaux de Canal+, il était consultant pendant la CAN, afin de rejoindre son ami sur 

le banc des Éléphants. De trois ans son aîné, il est un binational en France, comme Faé. Les deux hommes .

Jean Molière .Source Baudelaire Mieu à Abidjan

X