18 avril 2024
Paris - France
POLITIQUE

En Côte d’Ivoire, peu de changements dans le nouveau gouvernement

En Côte d’Ivoire, Robert Beugré Mambé, la surprise du chef

Alassane Ouattara a déjoué les pronostics en faisant de Robert Beugré Mambé son nouveau Premier ministre. Ce discret technocrate, figure importante du RHDP, doit désormais composer son gouvernement.

Robert Beugré Mambé, décrit comme « discret et rigoureux », devra former son gouvernement « dans les plus brefs délais », selon la présidence ivoirienne. © Issam Zejly pour JA
Robert Beugré Mambé, décrit comme « discret et rigoureux », devra former son gouvernement « dans les plus brefs délais », selon la présidence ivoirienne.

Quelques heures après l’annonce de sa nomination comme Premier ministre, lundi 16 octobre, Robert Beugré Mambé a été reçu par Alassane Ouattara. Après un entretien en tête à tête et une séance photo tout sourire, le nouveau chef du gouvernement prend la parole. En bon fils de pasteur, il déclare notamment « rendre gloire au Seigneur, qui a permis que le chef de l’État [lui] accorde sa confiance pour la tâche immense au poste de Premier ministre ». Dans la foulée de cette audience au palais présidentiel, il se rend au temple de l’Église méthodiste unie le Jubilé de Cocody pour partager la nouvelle avec ses proches.

Gouverneur du district d’Abidjan depuis 2011, Robert Beugré Mambé succède à Patrick Achi dix jours après la dissolution du gouvernement. Décrit comme « discret et rigoureux », le nouveau Premier ministre devra former son équipe « dans les plus brefs délais », selon le communiqué de la présidence.

Téné Birahima Ouattara conserve le portefeuille de la Défense, Pierre N’Gou Dimba celui de la Santé et Kobenan Kouassi Adjoumani  rempile à l’Agriculture. Pas de changement non plus aux Finances et au budget que conserve Adama Coulibaly, aux Transports avec la reconduction d’Amadou Koné ou encore à l’Éducation nationale avec Mariatou Koné. Jean Sansan Kambilé reste ministre de la Justice et Vagondo Diomandé ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

Plus de ministère de la Réconciliation nationale

Le ministère des Affaires étrangères revient, lui, à Kacou Houadja Léon Adom après l’élection de Kandia Camara comme présidente du Sénat ce 12 octobre. À trois mois de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire, Claude Paulin Danho est par ailleurs évincé du ministère des Sports, qui sera chapeauté par le Premier ministre Robert Beugré Mambé.

Autre ministre sortant : Kouadio Konan Bertin, dit « KKB », transfuge du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et ministre de la Réconciliation nationale depuis fin 2020. Son ministère disparaît.

Seulement six femmes

Sur 33 portefeuilles ministériels, seuls six reviennent à des femmes. Nassénéba Touré reste à son poste au ministère de la Femme, de la famille et de l’enfant, et Anne Désirée Ouloto à celui de ministre d’État en charge de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration.

Le 28 septembre, Alassane Ouattara avait informé les membres du gouvernement réunis en conseil des ministres de sa volonté de revoir la composition de son équipe. Le 6 octobre, il avait mis fin aux fonctions du Premier ministre, ainsi qu’à celles des membres du gouvernement.

JM/Source:JA

X