17 juin 2024
Paris - France
POLITIQUE

Bictogo et Bakayoko appellent Alassane  Ouattara à la rescousse 

Les deux patrons des opérateurs privés ivoiriens STL et Citrans, qui se partagent le marché du transport lagunaire à 

Abidjan avec la société publique Sotra, ne parviennent pas à équilibrer leurs comptes

Attention, risque de noyade en perspective. Les deux opérateurs privés ivoiriens spécialisés dans le transport lagunaire à Abidjan sont en grande difficulté financière. Selon nos informations, la Société de transport lagunaire (STL), fondée par Adama Bictogo, président de l’Assemblée nationale et membre influent du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti présidentiel, et Citrans, propriété de Zoumana Bakayoko, frère du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, ont d’ailleurs sollicité le gouvernement pour un plan de sauvetage

 Côte d’Ivoire: Adama Bictogo, touché mais pas coulé 20 milliards de F CFA d’aides 

STL avait prévu 45 milliards de F CFA (68,6 millions d’euros) d’investissements, mais la société n’avait injecté avant la pandémie de Covid19 que 21 milliards, financés par Snedai, le holding d’Adama Bictogo. Citrans, elle, avait dépensé 14,5 milliards de F CFA à la même date, grâce à un emprunt réalisé auprès de la Banque atlantique de Côte d’Ivoire (Baci), quand elle 

avait promis de consacrer 50 milliards de F CFA à ce projet. Depuis, ni l’une ni l’autre n’ont réalisé d’investissements significatifs

Déclarées attributaires de cette concession de service public en 2015, les deux entreprises ont démarré leurs activités en 2017. Elles partagent le marché du transport lagunaire avec la société publique Sotra, mais aussi des embarcations qui travaillent dans un cadre informel et qui sont très prisées des populations

EN CONTREPARTIE DE L’AIDE DE L’ÉTAT, CHACUNE DE CES ENTREPRISES EST PRÊTE À LUI CÉDER 35 % DE SON CAPITAL 

STL et Citrans anticipaient de transporter chacune environ 100 000 Abidjanais par jour, mais aujourd’hui, le trafic quotidien que se partagent les deux compagnies est estimé à moins de 100 000 passagers. D’après une source au fait du dossier, les deux sociétés espèrent obtenir plus de 20 milliards de F CFA de soutien du gouvernement, qui étudie cette éventualité. Le président de la République

Alassane Ouattara, suit également ce dossier. En contrepartie de l’aide de l’État, chacune de ces entreprises est prête à lui céder 35 % de son capital

Côte d’Ivoire Transports: duel serré de bateauxbus sur la lagune Ébrié à Abidjan 

La demande de soutien des deux opérateurs n’est pas nouvelle. Du côté de STL, elle a été introduite avant qu’Adama Bictogo n’accède au perchoir et abandonne officiellement la direction de son groupe à son frère, Salif

Environ 6 milliards de F CFA d’aides ont été décaissés entre 2021 et 2022 en leur faveur par les pouvoirs publics. Ces requêtes sont gérées par le ministre des Transports, Amadou Koné, en coordination avec ses collègues 

Moussa Sanogo (Budget et portefeuille de l’État) et Adama Coulibaly (Économie et Finances). Elles seront présentées avant la fin du premier trimestre en conseil des ministres

JA

X