4 décembre 2023
Paris - France
POLITIQUE

Au Sénégal, l’odyssée judiciaire d’Ousmane Sonko vers la présidentielle

De Dakar à Ziguinchor en passant par Abuja, la candidature incertaine du leader de Pastef à la magistrature suprême se joue devant les tribunaux.

« Vous avez vu qu’Ousmane Sonko risque de devenir inéligible ? » Nous sommes le 21 décembre 2022, à la terrasse d’un bar-restaurant surplombant l’océan Atlantique, sur la corniche de Dakar. En prononçant cette question, le visage du ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, s’illumine d’un sourire gourmand.

Au Sénégal, fin de partie pour Ousmane Sonko ?

De fait, non, nous ne l’avions pas encore vu. Quelques semaines plus tôt, sans tambour ni trompette, celui que nous sommes venus rencontrer pour évoquer les lenteurs du chantier d’Akon City avait déposé une plainte pour diffamation et injure publiques contre le président des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), considéré comme le principal challenger du président Macky Sall – dont nul ne savait alors qu’il renoncerait in fine à briguer un troisième mandat – en vue de la présidentielle prévue le 25 février 2024.

Au Sénégal, Ousmane Sonko redevient éligible

Au terme d’une audience marathon, jeudi, le tribunal d’instance de Ziguinchor a ordonné la réinscription de l’opposant sénégalais sur les listes électorales, rouvrant la voie à sa candidature à la présidentielle.

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, le 8 juin 2022 à Dakar. © Erick Ahounou/ACHOURA/AID
L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, le 8 juin 2022 à Dakar. © Erick Ahounou/ACHOURA/AID

« On a gagné ! Le juge a ordonné la réinscription d’Ousmane Sonko sur les listes électorales. » Il est plus de 22h30 à Ziguinchor, ce jeudi 12 octobre, lorsque l’avocat Saïd Larifou lance ce cri de victoire après une audience marathon ouverte près de 12 heures plus tôt.

Dans une salle d’audience dont l’accès avait été refusé aux journalistes et au public, le tribunal d’instance de la ville de Casamance, dont Ousmane Sonko est le maire depuis janvier 2022, a longuement examiné la requête de la dernière chance déposée par les avocats de l’opposant.

X