17 juin 2024
Paris - France
JUSTICE

Accident de Pierre Palmade : où en sont les investigations ?

L’humoriste a quitté l’hôpital et été placé en garde à vue, mercredi. Un homme, suspecté d’être un des passagers de son véhicule, a été interpellé.

Cinq jours après le dramatique accident de la route impliquant Pierre Palmade, l’enquête progresse. L’humoriste a quitté l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) pour être placé en garde à vue, mercredi 15 février en début d’après-midi. Par ailleurs, un homme, suspecté d’être l’un des passagers présents dans la voiture du comédien, a été interpellé à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), a appris France Télévisions auprès de plusieurs sources concordantes. De son côté, la famille de trois personnes gravement blessées, un homme de 38 ans, une femme de 27 ans, qui a perdu le bébé qu’elle attendait, et un petit garçon de 6 ans, espère que « la notoriété » de l’humoriste n’influera pas sur l’enquête. Où en sont les investigations ? Franceinfo fait le point.

L’humoriste, placé en garde à vue, « réalise l’horreur de ce qui s’est passé »

Pierre Palmade, 54 ans, a été transporté mercredi sous escorte à l’hôpital de Melun (Seine-et-Marne) pour être entendu par les enquêteurs dans un milieu médicalisé, a appris franceinfo de source proche du dossier. Il doit être entendu sous le régime de la garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte pour « homicide et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois, par conducteur sous l’emprise de produits stupéfiants ». Jusqu’à présent, son état de santé n’avait pas permis son audition.

Sa sœur avait toutefois pris la parole pour lui dans un communiqué de presse, mardi. « Il se réveille peu à peu et réalise l’horreur de ce qui s’est passé, de ce qu’il a causé. Il est catastrophé, il a honte », écrivait Hélène Palmade. « L’idée d’avoir détruit la vie de cette famille le dévaste. Il prie, et nous avec lui, pour qu’ils s’en sortent avec le moins de séquelles possibles. Il prie. Il prie vraiment », insistait-elle, soulignant que son frère « assumera toutes les conséquences de ses actes avec la conscience terrible qu’il ne pourra jamais réparer le mal qu’il a fait ». Elle concluait en ces termes : « Aussi vain que cela puisse paraître, Pierre leur demande pardon du plus profond de son âme. » 

Un homme, suspecté d’être un passager en fuite, interpellé

Deux personnes se trouvaient à bord de la voiture de Pierre Palmade au moment de l’accident sur la D372, au niveau de Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne). Selon des témoins, ils ont pris la fuite après la collision. Lundi, la porte-parole du ministère de l’Intérieur, Camille Chaize, leur avait demandé de « se rendre » pour « expliquer les faits ».

Un homme soupçonné d’être l’un de ces passagers a été interpellé mercredi à Clichy-la-Garenne. Son identité est en cours de vérification. La femme qui l’hébergeait a, elle aussi, été arrêtée.

L’autre passager est toujours recherché. Les enquêteurs espèrent pouvoir l’identifier à partir de l’analyse du téléphone de Pierre Palmade et d’une vidéo de l’accident, issue d’une caméra embarquée dans une voiture, que deux automobilistes ont remise à la police. Les enregistrements des caméras de surveillance situées sur la route ont également été saisis pour être analysés.

Mardi, un homme alcoolisé avait été placé en garde à vue car il affirmait avoir été présent dans la voiture. Il a finalement avoué avoir menti, assurant aux enquêteurs qu’il s’agissait d’un pari.

Une intrusion au domicile de Pierre Palmade après la perquisition

Une ou plusieurs personnes se sont introduites dans la nuit de lundi à mardi dans la maison de Pierre Palmade à Cély-en-Bière (Seine-et-Marne), a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Parisien et de RTL. Vers 1h30, l’alarme de la maison du comédien s’est déclenchée. Les gendarmes sont alors intervenus, précise cette même source. Des traces d’effraction ont été relevées sur une dépendance de la maison. Une enquête a été ouverte.

Dimanche, une perquisition avait été menée dans la demeure de l’humoriste par des policiers et des gendarmes. Alors que le comédien conduisait sous l’emprise de la cocaïne lorsqu’il a percuté le véhicule qui arrivait en face, aucun produit stupéfiant n’a été saisi lors de cette opération, a appris franceinfo auprès du procureur de Melun, Jean-Michel Bourles. Mais des produits suspects ont été retrouvés. Ils sont en cours d’analyse pour déterminer leur nature exacte. 

Les victimes et leurs proches « insensibles aux excuses présentées »

Peu après ces premiers mots relayés au nom de l’humoriste, les victimes et leurs proches ont répondu être « insensibles aux excuses présentées », par la voix de leur avocat Mourad Battikh, lors d’une conférence de presse à Paris. L’homme de 38 ans et son fils de 6 ans étaient encore en réanimation mardi. « [Le conducteur] a subi entre cinq et sept opérations pendant ces dernières 72 heures » et « son fils aurait la mâchoire fracturée et serait défiguré », a précisé l’avocat. La jeune femme de 27 ans, enceinte de six mois, a perdu son enfant à naître.

« C’était son premier enfant, ça allait être une fille », a précisé Mourad Battikh. L’avocat a ainsi abordé la question de la mort de l’enfant in utero : « Il y a une jurisprudence de 2001 qui nous explique que si l’enfant n’est pas né vivant, eh bien la qualification d’homicide involontaire ne peut être retenue. Il va donc y avoir débat pour savoir si cette qualification peut être retenue ou non. Pour ce faire, nous attendons les rapports d’autopsie et les retours d’expertises qui nous diront si oui ou non, l’enfant est né vivant. »

« Mes clients espèrent que la notoriété de Pierre Palmade n’influera pas sur l’enquête », a poursuivi Mourad Battikh, soulignant que « la famille attend que monsieur Palmade soit placé en garde à vue le plus rapidement possible, soit déféré devant un magistrat instructeur ».

AFP

X