18 avril 2024
Paris - France
ECONOMIE

Uranium, manganèse, pétrole…: la France risque gros en Afrique 

Le putsch au Gabon menace l’activité de quelque 85 entreprises françaises présentes sur place 

Une mine de Manganèse au Gabon. Sipa Press 

La diplomatie française a des soucis à se faire en Afrique. Elle n’est pas la seule. Mercredi 30 août, Eramet 

a immédiatement « mis à l’arrêt » ses activités au Gabon à l’annonce du coup d’Etat visant à renverser 

l’inamovible Ali Bongo. Le groupe minier français est le premier employeur privé dans le pays à travers la 

compagnie Comilog, spécialisée dans l’extraction de manganèse. Comme Total Energies, présent dans 

l’exploration pétrolière, Eramet << suit » désormais la situation afin de «< protéger la sécurité de (son

personnel et l’intégrité de (ses) installations ». Les putschistes gabonais ont fait vaciller la Bourse le 

cours du premier producteur mondial de manganèse haute teneur chutait de 15% dans l’aprèsmidi. Celui 

de TotalEnergies Gabon perdait plus de 10%

Gabon: nouveau coup dur pour la France 

L’opérateur pétrolier Maurel et Prom s’effondrait, lui, de près de 20%. Il est le premier producteur d’or noir 

du Gabon, il vient de réaliser un investissement de 730 millions de dollars, en rachetant l’entreprise 

d’explorationproduction Assala auprès du fonds de capitalinvestissement Carlyle. Fin 2020, 85 

entreprises tricolores étaient présentes dans le pays, dont certaines depuis des décennies, pour un 

chiffre d’affaires cumulé de près de trois milliards d’euros, selon le Trésor. « Nous suivons la situation de 

près. Nous sommes capables de travailler si elle se stabilise, confie aujourd’hui le président du Cian 

(Conseil français des investisseurs en Afrique) Etienne Giros. La résilience de l’Afrique n’est plus à 

prouver >>

Or gris. S’il n’est que le quatrième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, ce qui fut le fief de la 

famille Bongo est surtout le deuxième producteur mondial de manganèse. Un minerai désormais qualifié 

d’or gris en raison de son importance croissante dans la composition des batteries de voitures 

électriques. Afin d’assurer son approvisionnement en sulfate de manganèse, le groupe automobile 

Stellantis vient de conclure un partenariat qui gère et possède un projet d’envergure en Australie. Plus 

généralement, le manganèse augmente la résistance de l’acier à l’usure. C’est le quatrième métal le plus 

utilisé dans le monde après le fer, l’aluminium et le cuivre

Pour Eramet, le coup est rude. Le mois dernier, le groupe présidé par Christel Bories se félicitait d’avoir 

surmonté des << incidents logistiques majeurs » au Gabon, avec un glissement de terrain fin 2022 et la 

rupture d’un ouvrage d’art début avril. Cela avait entraîné l’arrêt de la production sur l’ensemble du mois 

de janvier, et fortement perturbé celle d’avril 2023

 » Avec la transition énergétique, les Etats découvrent de nouvelles dépendances. La « diplomatie minérale » va être un gros enjeu dans les années qui viennent  » 

Benjamin Louvet, spécialiste des matières premières chez Ofi AM voit dans ce coup d’Etat << un nouveau 

signal d’alarme. La géopolitique bouge au moment l’Occident a besoin de sécuriser ses 

approvisionnements en produits stratégiques pour la transition énergétique, pour lesquels ces pays 

peuvent être des acteurs majeurs ». Hélas, la France perd aujourd’hui de l’influence en Afrique au profit de 

la Russie, de la Chine et de la Turquie

<< Malédictions ». Le mois dernier, c’est le putsch au Niger qui a donné des sueurs froides aux utilisateurs 

d’uranium. L’hexagone, grand consommateur en raison de la taille de son parc nucléaire, avait pris soin de 

diversifier ses approvisionnements face à l’instabilité croissante du pays. Mais la menace pèse sur 

d’autres minerais essentiels : le président du Chili vient d’annoncer son intention de nationaliser une partie 

de la production de lithium, dont le pays est le deuxième producteur mondial après l’Australie. Or, sans 

lithium, pas de batteries électriques. Quant à la Chine, elle limite depuis le 1er août ses exportations de 

gallium et de germanium, deux métaux rares nécessaires à la fabrication de semiconducteurs pour le 

secteur de la 5G, des batteries électriques, du photovoltaïque et de la téléphonie

<< Avec la transition énergétique, les Etats découvrent de nouvelles dépendances. La « diplomatie minérale » 

va être un gros enjeu dans les années qui viennent. Elle sera difficile à gérer, car c’est un domaine de 

grande compétition entre les pays », poursuit Benjamin Louvet. La production n’est pas seule en jeu. La 

Chine est devenue incontournable pour le raffinage et la transformation de la quasitotalité des minerais

une dépendance dont veulent sortir ses partenaires. C’est le cas notamment des EtatsUnis, qui 

investissent aujourd’hui en aval du cycle pour échapper à la tutelle de Pékin dans ce domaine

| A lire aussi: Quand la France pouvait compter sur ses propres mines d’uranium… 

Le manganèse extrait par Eramet au Gabon n’est pas expédié en Chine puisqu’il est transformé aux Etats- 

Unis, en Norvège, en France et pour partie au Gabon. Maigre consolation. Les putschistes ont tout intérêt 

à une normalisation rapide de la situation, faute de quoi le pays court à sa ruine. Le secteur pétrolier et 

minier constitue la colonne vertébrale de l’économie, et pèse 84% des exportations, 52% du PIB et 40

des recettes fiscales. « Le Royaume d’Espagne a commencé à péricliter lorsque les flottes d’argent et d’or 

sont arrivées du Nouveau Monde. La malédiction des matières premières n’est pas nouvelle. Cellesci 

pervertissent tout, l’âme, le cœur, le corps et les circuits économiques », commente, lyrique, l’économiste 

Philippe Chalmin. Si ceux de la France ne passent plus par l’Afrique, il sera très difficile de les reconstruire 

ailleurs

Batteries Afrique Niger Gabon 

Coup d’Etat au Gabon: Paris joue la carte de la realpolitik 

L’exécutif a condamné le coup d’Etat au Gabon, mais ne suspend pas sa coopération militaire et économique,… 

Gabon: un groupe d’officiers de l’armée annonce avoir pris le pouvoir 

Mercredi 30 août, un groupe d’une dizaine de militaires gabonais a déclaré que les institutions de l’État…. 

Comment la Chine tente de vendre la sécurité à l’Afrique 

Le gouvernement chinois réunit des responsables d’une cinquantaine de pays africains jusqu’à samedi, à Péki… 

JM. source :  l’Opinion

X