17 juin 2024
Paris - France
POLITIQUE

SENEGAL Revue-presse / La dissolution du gouvernement et le rejet de la requête d’Ousmane Sonko à la Une

Dakar, 7 oct – Les journaux sénégalais traitent en priorité de la dissolution du gouvernement par le chef de l’Etat Macky Sall, tout en se projetant sur le nouvel attelage, dans un contexte où la Cour suprême a rejeté la requête de l’opposant Ousmane Sonko sur les parrainages.

Le président de la République, Macky Sall, a mis fin vendredi aux fonctions des ministres, membres du gouvernement. Il a, en même temps, décidé de mettre en place un nouveau Gouvernement, sous la direction du Premier ministre Amadou Ba, renseigne un communiqué de la Présidence sénégalaise publié la veille.

Pour le journal le Quotidien, à travers cette dissolution, Macky Sall vise à “renforcer son candidat’’.

“Après avoir dissous le gouvernement, le président Sall a reconduit Amadou Ba à la Primature. La stratégie est simple : Macky Sall veut laisser le terrain à son candidat qui va utiliser les apparats de l’Etat pour lui donner les chances de gagner la présidentielle de 2024’’, analyse le Quotidien qui porte en manchette “Un gouvernement de comme Ba’’.

Sud Quotidien renchérit à sa une “Amadou Ba à la baguette’’.

“Annoncé depuis plusieurs semaines, c’est ce vendredi que le chef de l’Etat a pris un décret de dissolution de son gouvernement. Il a reconduit dans la même foulée son candidat à l’élection présidentielle Amadou Ba pour la formation d’une nouvelle équipe élargie à des technocrates et à des politiques’’, écrit la publication.

Le journal Enquête se demande “Vers quel gouvernement ?’’.

“Amadou Ba aura les coudées franches (…) Selon nos informations le remaniement sera en profondeur’’, croit savoir l’Enquête.

Pour Bés Bi le Jour, “Ce sera une équipe de combat présidentiel’’.

“Le candidat Amadou Ba va diriger le nouveau gouvernement qui sera composé bientôt. En le maintenant Macky Sall protège son poulain. Alors que des opposants réclament son départ’’, fait remarquer Bés Bi le Jour.

Outre la dissolution du gouvernement et les projections sur le nouvel attelage, les journaux du week-end se sont largement intéressés aussi au rejet par la Cour suprême d’une requête de l’opposant Ousmane Sonko concernant les fiches de parrainage.

La Cour suprême a rejeté vendredi la requête en référé Liberté, introduite par l’opposant Ousmane Sonko contre le refus de la Direction générale des élections (DGE) de lui donner une fiche de parrainage pour la présidentielle de février 2024.

D’où ce titre du journal l’Info “Sonko perd la bataille du parrainage’’.

“Après avoir déclaré la requête recevable, la Cour suprême a rejeté la demande de l’opposant’’, rapporte le journal.

La publication rapporte aussi la réaction de Me Ciré Clédor Ly, conseiller juridique de l’opposant et maire de Ziguinchor. “Cette décision a surpris tout le monde. Je pense même que la décision a surpris l’Etat du Sénégal’’, a réagi Me Ly.

Pour le journal Walfadjri, l’opposant Ousmane Sonko est tout simplement “si loin de la présidentielle’’.

“Au terme d’une audience publique tenue vendredi, le juge a déclaré recevable la requête introduite par les avocats de la défense, tout en rejetant celle du référé-liberté’’, écrit le journal.

JM

X