26 septembre 2022
Paris - France
SOCIETE

Rwanda, donne-moi ton secret

Le génocide du Rwanda nous a révélé au fil de son histoire en sang, à coup de machettes et d’horreurs le nom de deux ethnies : Hutu et Tutsi.

Et pourtant quand remonte aux origines, Hutu et Tutsi ne formaient qu’un seul peuple jusqu’à l’arrivée des colons. Il était une fois, un peuple venu du Nord, de la vallée du Nil, les baNyarwanda. Ils parlaient une langue unique, avaient une même religion, une même culture et un même royaume. Les concepts Hutu et Tutsi servaient à qualifier la différence entre ceux qui possédaient un nombre élevé de vaches (+10) donc des Tutsi et un nombre minimum de vaches (-10) Hutu. Jusque là rien d’extrême.

On raconte que les colons Allemands et Belges après, en entrant au Royaume baNyaRwanda ont donc cherché à diviser le peuple ci, briser sa structure afin de bien régner. Il leur fallait inventer une idéologie de race pour affronter Hutu et Tutsi sur le terrain des classes sociales. C’est alors qu’ils ont mené des mensurations du peuple qui très vite serviront à figurer ce qui jadis n’était que des différenciations sociales en race, la race Tutsi sur la race Hutu. En 1959 les premiers massacres contre les BaTutsi commencèrent avec plus de 200.000 Tutsis déplacés. Le retour de l’élite tutsie soutenue par les puissances occidentales enveniment la situation soutenue par les belges qui proclament les dix commandements du HUTU, un texte défini racial. On raconte également que dans l’ombre les Français préparaient déjà les Hutu à la guerre. C’est ainsi qu’en 1994 fut adopté la « Solution finale » qui, après les quinze minutes qui ont suivi la mort du président Hutu, Juvénal Habyarimana, la décision fut prise de renvoyer les « étrangers » du territoire. Un génocide en sortira. Presque Un Million de morts et plus de 20 ans après , voici ce à quoi ressemble le nouveau Rwanda.

LaPetiteHistoireDuMercredi n°10 : UMOJA, le village interdit aux hommes

UMOJA, Le village interdit aux hommes. S’il y a bien un endroit où je voudrais aller toute femme mutilée, violée, ou ne jouissant pas de ses droits en Afrique, c’est bien UMOJA, le No Men’s Land. Située à près de 400 Km de Nairobi, dans le nord du Kenya, Umoja, connue…

#LaPetiteHistoireDuMercredi n°10 : UMOJA, le village interdit aux hommes
JM
X