26 septembre 2022
Paris - France
SOCIETE

DÉCOUVERTE AU ZIMBABWE: Vadoma, le peuple à deux orteils

Le Zimbabwe est un pays d’Afrique constitué de plusieurs tribus dont le peuple Vadoma. Situé à l’ouest du pays, il est assez intrigant, à cause, de la morphologie pédieuse des 25% de sa population : chacun des pieds ne comporte que deux orteils.
Selon la légende, des êtres en provenance des systèmes stellaires du Sirius ont d’abord pris quartier dans une planète de notre système solaire avant de descendre sur la terre (c’est complètement fou, on avoue 😃 ). Semblables à des oiseaux, ils se sont accouplés avec les humains. Les descendants de ce lien hybride, ancêtres des Vadoma, héritent en bonne partie de l’ADN humain, mais aussi de celui de ces êtres singuliers essentiellement aux pieds. Les deux orteils, tournés l’un vers l’autre, logent aux extrémités des pieds. Cette position leur offre une disposition naturelle à grimper aux arbres, mais une énorme peine à courir ou à marcher. Ils ne peuvent pas porter de chaussures en raison de la forme de leurs pieds.
Selon la science, il s’agit en fait d’une maladie génétique appelée Ectrodactylie qui semble encore avoir de beaux jours devant lui en raison du mariage consanguin pratiqué et du caractère très dominant de l’anomalie.
En raison également de l’isolement de la tribu Vadoma, ils ont développé et maintenu l’Ectrodactylie, et leur pool génétique relativement petit a fait que la condition soit beaucoup plus fréquente qu’ailleurs.
Selon la légende des anciens, des êtres en provenance des systèmes stellaires du Sirius ont d’abord pris quartier dans une planète de notre système solaire avant de descendre sur la terre (c’est complètement fou, on avoue 😀 ). Semblables à des oiseaux, ils se sont accouplés avec les humains. Les descendants de ce lien hybride, ancêtres des Vadoma, héritent en bonne partie de l’ADN humain, mais aussi de celui de ces êtres singuliers essentiellement aux pieds. Les deux orteils, tournés l’un vers l’autre, logent aux bouts des pieds. Cette position leur offre une disposition naturelle à grimper aux arbres mais une énorme peine à courir ou à marcher. Ils ne peuvent pas porter de chaussures en raison de la forme de leurs pieds.
Cette maladie qui est caractérisée par la présence de seulement deux doigts à chaque pied s’est propagée d’une façon excessive dans cette tribu à cause de la consanguinité et du caractère dominant de cette anomalie (qui s’exprime obligatoirement d’une génération à une autre)
Selon la science, il s’agit en fait d’une maladie génétique appelée ectrodactylie qui semble encore avoir de beau jour devant lui en raison du mariage consanguin pratiqué et du caractère très dominant de l’anomalie.
JM
X