28 novembre 2022
Paris - France
POLITIQUE

Ouattara, Gbagbo, Bédié : une rencontre, peu d’attentes

Côte d’Ivoire – Ouattara, Gbagbo et Bédié : ce qu’il faut retenir de leurs retrouvailles

RÉCONCILIATION. Pour la première fois depuis la crise post-électorale de 2010-2011, les trois piliers de la vie politique ivoirienne se sont retrouvés jeudi 14 juillet.

Alassane Ouattara rencontre ce jeudi ses deux prédécesseurs, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Mais les Ivoiriens attendent peu de cette rencontre.

Alassane Ouattara rencontre ce jeudi ses deux prédécesseurs, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Mais les Ivoiriens attendent peu de cette rencontre.

Trois photos montrent des portraits de Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan BédiéCette s’inscrit dans le cadre du dialogue politique et la préparation des élections l’année prochaine

Cette rencontre entre les trois piliers de la politique ivoirienne était l’une des recommandations du dialogue politique qui s’est déroulé en début d’année et qui a réuni plusieurs partis politiques ivoiriens.

Pour le journaliste et analyste politique, André Silver Konan, il ne faut cependant pas espérer grande chose de cette rencontre. « Il n’y a pas grande chose à attendre de cette rencontre. Parce que ce n’est pas la première fois que les trois personnalités se rencontrent. Pour moi, cela reste vraiment du domaine du symbole », dit le journaliste.

Même son de cloche avec Severin Konin, historien à l’université de Cocody : « Je n’attends rien du tout parce que ces hommes politiques nous ont fait voir de toutes les couleurs ici. Est-ce que cette rencontre va permettre de revoir la cherté du coût de la vie, d’améliorer le vécu quotidien des Ivoiriens ? Si cette rencontre le permet, elle est la bienvenue. Mais si c’est encore une autre rencontre politique où ils vont s’asseoir autour d’un verre et discuter de leurs vieux problèmes, moi je n’attends rien du tout d’eux. »

L'ex-président Laurent Gbagbo serre la main d'Alassane OuattaraCette rencontre au plus haut niveau semble loin des préoccupations des Ivoiriens selon certains experts

Le temps de la réconciliation

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié s’étaient rencontrés en novembre 2020, après une présidentielle mouvementée qui avait fait plusieurs dizaines de morts.

Le président ivoirien avait également rencontré le 28 juillet 2021 Laurent Gbagbo, un peu plus d’un mois après le retour de ce dernier en Côte d’Ivoire, après son acquittement par la CPI.

Marie Noëlle Houlé présidente de la plateforme des femmes candidates de Côte d’Ivoire, dit attendre beaucoup de cette rencontre à trois. Pour elle, « cette rencontre est la bienvenue et on espère qu’elle va lancer les bases d’une réconciliation que nous voulons vraie et sincère. »

Le journaliste et analyste, André Silver Konan, croit connaître les différents points qui devraient être abordés par les trois hommes. D’après lui, « ils parleront des conclusions du dialogue politique, un vice-président issu du parti du président Laurent Gbagbo devrait intégrer la CEI (Commission électorale indépendante). Ils vont aussi certainement parler des prisonniers politiques, des prisonniers d’opinion et des prisonniers militaires. »

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se tiennent devant un micro pour prendre la parole lors d'une rencontre le 11 novembre 2020Bien au-delà du jeu politiques, la cherté du coût de la vie est la préoccupation majeure pour les Ivoiriens

2025 dans les esprits

Pour le journaliste et analyste, le retrait de la scène politique de ces trois hommes serait le plus beau cadeau qui sera fait à la Côte d’Ivoire : « Je pense que, un acte fort de leur part, annonçant donc leur départ à la retraite politique, contribuerait mais vraiment très fortement à l’apaisement en Côte d’Ivoire et surtout libérerait cette nouvelle génération qui hésite à s’affranchir. »

Au-delà  d’une simple photo de famille, les Ivoiriens espèrent surtout des actes concrets afin de tourner les pages sombres de plus de deux décennies de crise.

DW

X