18 avril 2024
Paris - France
EUROPE

Mort de Geneviève de Fontenay : « C’est toute une page de l’histoire Miss France qui disparaît avec elle »

Sur l’antenne de franceinfo comme sur les réseaux sociaux, les personnalités rendent hommage à la « dame au chapeau », morte mardi à l’âge de 90 ans.

Geneviève de Fontenay est morte mardi soir, victime d’un arrêt cardiaque dans son sommeil à l’âge de 90 ans. Connue comme papesse des concours de Miss France, elle était surnommée la « dame au chapeau ». Depuis l’annonce de son décès par son fils, les hommages affluent.

Julien Lepers : « Elle était inflexible »

« Elle avait des valeurs pour lesquelles elle se battait », a réagi mercredi 2 août sur franceinfo Julien Lepers, ancien animateur télé. Il a passé une dizaine d’années avec le comité Miss France et Geneviève de Fontenay. « C’est une époque qui se tourne, il nous manquera la dame au chapeau. »

Profondément attristé, Julien Lepers dit avoir beaucoup aimé Geneviève de Fontenay. « J’étais très proche d’elle. C’est une perte qui me touche beaucoup. Il y a une vague de tristesse qui s’abat sur la France qui aimait les concours de beauté. »

« Sa grande réussite, c’est d’avoir réussi à faire rêver des générations de jeunes filles qui voulaient absolument être reines, Miss France. »

Julien Lepers, présentateur

En 1981, Geneviève de Fontenay avait repris seule la direction du Comité Miss France, après la mort de son mari Louis de Fontenay. « Elle était très professionnelle, obsessionnelle, perfectionniste. Elle avait des valeurs pour lesquelles elle se battait. Elle y croyait. Elle ne faisait pas de compromis, ne faisait pas de concession, était inflexible », a témoigné Julien Lepers. L’animateur a passé une dizaine d’années avec le comité Miss France et Geneviève de Fontenay avec qui il a eu « des discussions un peu dures. Mais au bout d’un moment elle avait raison. La réussite est là, incontestable. Elle considérait les Miss comme ses enfants, elle aimait ce qu’elle faisait. »

Sylvie Tellier : « Elle restera à jamais dans ma mémoire »

« Elle restera à jamais dans nos mémoires et particulièrement dans la mienne », lui rend hommage sur Instagram l’ex-Miss Sylvie Tellier, à la tête de la société Miss France de 2007 à 2022. « C’est toute une page de l’histoire Miss France qui disparaît avec elle (…) Mes condoléances à sa famille et à ses proches. Au revoir Geneviève ».

Stéphane Bern : « J’aimais son franc-parler »

« C’était un vrai petit soldat. Elle ne pensait pas à elle mais à ce que les gens attendaient d’elle et elle leur donnait. Elle était d’une vraie générosité », réagit Stéphane Bern sur franceinfo. « C’était une femme admirable dont on s’est beaucoup moqué. »

Le journaliste et animateur de télévision décrit « une femme de conviction. Elle aimait les valeurs intemporelles, pérennes de la France, parfois un peu désuètes. Elle avait une vision, on dirait un peu rétrograde aujourd’hui, mais pour autant, c’était une femme généreuse qui aimait les gens et ils lui rendaient bien. Parfois, elle s’emportait mais la force de ses convictions lui permettait de continuer le combat quel que soit les avanies qui lui tombaient dessus. »

« Elle était de tous les combats, même ceux de trop et on lui pardonnait parce qu’elle était généreuse et sincère dans ses convictions. »

Stéphane Bern

Cindy Fabre : « Elle a été mon guide depuis l’âge de 19 ans »

« Elle a été mon guide depuis l’âge de 19 ans », a salué, très émue, sur franceinfo Cindy Fabre, directrice du concours Miss France, après la mort de Geneviève de Fontenay à l’âge de 90 ans. L’ancienne Miss France en 2005 confie avoir « vraiment le cœur lourd ». 

« C’est un pan de l’histoire qui se tourne »

Cindy Fabre, directrice du concours Miss France

à franceinfo

Cindy Fabre salue « une personnalité, une oreille », toujours présente « quand vous aviez envie d’être reboosté ». Elle admire sa façon « d’assumer sa personnalité, ses pensées et d’être une femme tout simplement ».

Geneviève de Fontenay est présente dans son « quotidien », dit-elle. « Elle est dans mes pensées. Elle est dans ma façon de travailler, dans ma façon de transmettre aussi aux femmes d’aujourd’hui les valeurs qui font que les Miss France puissent être respectées, respectables partout où elles se déplacent », a-t-elle expliqué.

Franceinfo

X