27 mai 2024
Paris - France
ACTUALITE PEOPLE

Miss Algérie noire : une première qui provoque un déferlement de racisme sur les réseaux sociaux

Miss Algérie 2019 : Khadidja Benhamou, pas assez algérienne ?
Khadidja Benhamou vient d’Adrar, une région du sud du pays. Elle a la peau plus foncée et les cheveux plus crépus que la plupart des autres candidates du concours de beauté.

Largement soutenue face aux nombreuses critiques qui ont fait suite à son sacre, Miss Algérie 2019 bouscule les canons esthétiques ancrés dans la société algérienne. Son élection porte l’espoir d’une meilleure représentation de la diversité en Algérie.

Khadidja Benhamou, (En arabe : خديجة بنحمو), est une reine de beauté algérienne, couronnée Miss Adrar 2018 et Miss Algérie 2019.

Originaire d’Adrar, elle est hôtesse d’accueil dans un restaurant d’Alger. À la suite de son élection, elle subit des attaques racistes sur les réseaux sociaux de son pays en raison de la couleur de sa peau et de ses cheveux bouclés.

Elue Miss Algérie 2019, Khadidja Benhamou ne s’attendait pas à un tel torrent de haine sur les réseaux sociaux. Son tort pour certains internautes ? Avoir la peau mate.

C’est la première fois qu’une Miss Algérie est originaire du sud du pays. Khadidja Benhamou, noire de peau, a eu les faveurs du jury et… les insultes de certains internautes. « L’indignation ne suffira pas. Ces comportements doivent trouver une réponse des pouvoirs publics qui nous renvoient sans cesse à l’identité nationale. L’Algérie est diverse. Mais cette diversité n’est pas incarnée dans la représentation politique, dans les médias et dans la production audiovisuelle », analyse Nidal Aloui dans TSA.

Cette polémique remet en exergue l’identité africaine de l’Algérie. Bien qu’originaire d’Adrar, à 1 400 km au sud-ouest d’Alger, Khadidja Benhamou ne peut représenter l’Algérie à cause de sa couleur de peau « trop foncée », pour certains Algériens.

Un élan de solidarité s’est formé spontanément pour défendre la nouvelle Miss Algérie.Miss Algérie 2019 victime de racisme en raison de sa couleur, certain.e.s oublient Algerie est en Afrique 7 frontières : la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, la Tunisie et le Sahara occidental aussi riche que la diversité de ces habitantes https://t.co/aDajQwCDgP

— Warda Varda (@MadameVarda) 6 janvier 2019

Invitée sur un plateau de télévision pour réagir, Khadidja Benhamou a préféré ignorer ses détracteurs (lien en arabe).

Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Que Dieu montre le chemin à ceux qui me critiquent et préserve ceux qui m’encouragent.

Mise entre parenthèses durant la guerre civile qui avait fait près de 200 000 morts, l’élection de Miss Algérie a repris en 2013.

Racisme et sexisme

A peine élue, la toute nouvelle miss essuie une salve de critiques sur les réseaux sociaux. Au-delà des réactions sexistes qui ne sont pas rares lors de ce type de concours, beaucoup, cette fois, ont également tenu des propos racistes. « Trop noire », « pas assez jolie », son physique ne représente pas, pour certains, « la femme algérienne » dont elle est censée incarner la beauté. Injuriée, elle est tour à tour comparée à Ronaldinho ou encore à un makrout (pâtisserie algérienne de couleur brune).

Vague de soutien

Face à ce déferlement de haine, de nombreux internautes ont apporté leur soutien à la jeune femme. « Il y a eu un tollé général sur les réseaux sociaux après les commentaires racistes, qui restent tout de même minoritaires« , selon Ghania Mouffok, journaliste à Alger. Interrogée à propos de ces critiques sur le plateau de la chaîne El Djazaira One, Khadidja Benhamou a simplement déclaré : « Je ne regarde pas les réseaux sociaux« . L’organisation du concours a également réagi sur sa page Facebook.

Pour Ghania Mouffok, « Le plus important, c’est qu’elle a été élue, ce qui dit quelque chose« . L’élection de Miss Algérie 2019 pourrait bien incarner un renouveau et ouvrir la voie à une meilleure représentation de la diversité dans la société algérienne, qui peine parfois à reconnaître son africanité.

Pour le journaliste et éditorialiste Fayçal Métaoui, « Khadidja est une belle femme. Une Algérienne pure. Elle mérite ce titre de Miss Algérie ».

Il affirme dans un de ses nombreux commentaires sur Facebook que « certains Algériens ont la haine de soi, ne s’aiment pas, se découvrent racistes, haineux, rien que pour faire semblant. Mais, c’est une ultra minorité qui agit plus par stupidité que par autre chose. Faute d’intelligence, ils étalent l’idiotie ».

Réagissant aux attaques racistes, la nouvelle Miss Algérie s’est contentée sur une chaîne télé privée de répondre aux auteurs de ces insultes en ces mots : « Que Dieu leur montre le droit chemin ».

Khadidja Benhamou: Mon projet est, entres autres, d’encourager ceux qui ont une vocation cachée, de les aider à mettre en œuvre leurs projets et de les réaliser. Mon message au peuple algérien, c’est d’avancer main dans la main, d’être optimiste et de vivre dans la paix et dans l’espoir.

Jean Moliere

X