30 septembre 2022
Paris - France
AFRIQUE INTERNATIONAL

Liberia : un jeune devient un héros national après avoir rapporté à sa propriétaire un sac contenant 43.000 euros

Le jeune homme conduisait une moto-taxi quand il est tombé sur le butin. [ZOUM DOSSO / AFP] Au Liberia, le geste du jeune Emmanuel Tuloe a été salué par (presque) tous les habitants du pays. Après avoir trouvé un sac de 28 millions de francs CFA, soit environ 43.000 euros, il a rapporté l’argent à sa propriétaire.

Au Liberia, le geste du jeune Emmanuel Tuloe a été salué par (presque) tous les habitants du pays. Après avoir trouvé un sac de 28 millions de francs CFA, soit environ 43.000 euros, il a rapporté l’argent à sa propriétaire.

Conducteur de moto-taxi, l’homme de 18 ans circulait sur une autoroute mardi 12 octobre lorsqu’il a vu un sac en plastique contenant des billets de banque. «J’ai eu peur parce que c’était beaucoup d’argent, a-t-il confié à l’agence Associated Press. Je l’ai ramené à la maison et l’ai donné à ma tante pour qu’elle le garde jusqu’à ce que le propriétaire puisse le réclamer».

Le même jour, une femme d’affaires a lancé un appel à la radio pour récupérer son dû. Emmanuel Tuloe a ainsi pu rapporter l’argent, en échange de quoi la propriétaire lui a cédé une partie de la somme et offert «un matelas neuf» pour sa grand-mère.

UNE RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT ?

La Commission anti-corruption du pays a aussitôt salué la «sincérité de l’adolescent». Mais si Emmanuel a été félicité par de nombreux Libériens, ce n’est pas le cas de tout le monde. Dans un pays marqué par la pauvreté et les guerres civiles, son geste a parfois surpris. «Si je me trouve en panne sur l’autoroute et que certains de mes amis à moto viennent à passer, ils ne m’aident plus. Ils disent que j’ai été stupide. Ils me disent que je ne deviendrai jamais riche ; que je vais vivre et mourir pauvre», a-t-il confié.

Le jeune homme a en tout cas acquis une notoriété dont il s’est servi pour parler d’un sujet qui lui est cher : l’éducation. «Je suis prêt à aller voir le président [l’ex-footballer George Weah, NDLR] et quand je le rencontrerai, je lui parlerai de mon éducation. Je lui dirai que je veux retourner à l’école». Emmanuel a en effet abandonné sa scolarité pour travailler et soutenir sa famille. «Je lui demanderai d’aider les jeunes à ne pas quitter l’école parce qu’il n’y a rien à gagner dans ce business».

X