4 juillet 2022
Paris - France
AFRIQUE INTERNATIONAL

« Les étrangers ne vont nulle part » ANC Heavyweight Drops Bombshell

 

Cela fait des semaines que le groupe Put South Africans First demande que tous les immigrants illégaux en Afrique du Sud soient renvoyés dans leur pays, arguant qu’ils acceptent des emplois destinés aux citoyens.Ceux qui veulent voir des ressortissants étrangers renvoyés dans leur pays d’origine ont cependant subi un coup dur alors que le vétéran de l’ ANC et président de l’Assemblée nationale Nosiviwe Mapisa-Nqakula a déclaré que l’Afrique du Sud appartenait à ceux qui y vivent.

Le vétéran de l’ANC a fait ces déclarations au Cap où les préparatifs du discours sur l’état de la nation (Sona) qui sera prononcé par le président Cyril Ramaphosa sont en cours.

Cette année, le discours sur l’état de la nation sera prononcé à l’hôtel de ville du Cap après que le bâtiment du Parlement a été réduit en cendres au début de cette année.

Mapisa-Nqakula a déclaré que peu importe où l’on vit, mais tant qu’ils sont en Afrique du Sud, ils sont libres de rester car le pays appartient à tous ceux qui y vivent.

« Il y avait ceux qui regardaient cet événement à la télévision depuis leurs cellules de prison. Donc, pour nous aujourd’hui, en effet, cette Afrique du Sud appartient à tous ceux qui y vivent.

Donc, si vous êtes dans l’État libre, vous êtes à Gauteng, vous êtes à Cape Town dans le Western Cape, c’est SA, et cela nous appartient à tous. Il appartient à tous ceux qui y vivent », a déclaré Mapisa-Nqakula.

Les déclarations des vétérans de l’ANC interviennent une semaine après que plusieurs organisations politiques telles que l’Alliance patriotique, Action Afrique du Sud ont remis en question l’emploi d’étrangers par des sociétés sud-africaines.

Le maire du Cap, Geordin Hill-Lewis, a également insisté sur le fait que les ressortissants étrangers sont libres de rester en Afrique du Sud. Il a dit qu’ils ne devraient jamais s’excuser pour qui ils sont ou d’où ils viennent.

« Je pense en particulier à l’extraordinaire intolérance dont sont victimes ceux qui sont venus en Afrique du Sud, marchant parfois des milliers de kilomètres, fuyant la guerre et la terreur, la famine et la pauvreté, venant ici à la recherche d’une vie meilleure.

J’espère que cette fois nous pourrons dire à tous ces immigrants en Afrique du Sud qui sont venus ici pour une vie meilleure que vous ne devriez jamais avoir peur dans ce pays. Vous ne devriez jamais avoir à vous excuser pour qui vous êtes ou d’où vous venez en Afrique du Sud », a-t-il déclaré.

Contenu créé et fourni par : DissentingVoices

 

X