18 août 2022
Paris - France
AMERIQUE INTERNATIONAL

Le Sénat demande la remise de l’écharpe présidentielle le 7 février mais le Premier Ministre Ariel Henry dit non

Transition politique en Haiti: «Nous entrons dans une zone de négociations»

Ce 7 février 2022, plus que jamais se pose la question de la transition politique. Si le président Jovenel Moïse n’avait pas été assassiné en juillet dernier, il aurait quitté son poste ce lundi. L’actuel Premier ministre par intérim, Ariel Henry, nommer 2 jours avant l’assassinat doit-il quitter le pouvoir aujourd’hui ? La question divise la classe politique et la société civile.

Lundi 7 février 2022 marquait les 7 mois de l’assassinat du Président Jovenel Moïse à sa résidence https://www.haitilibre.com/en/news-34162-haiti-flash-president-jovenel-moise-assassinated-by-mercenaries-official-updated-7am-+-video.html ainsi que la date de fin du mandat du défunt Président, le Premier Ministre a.i. Ariel Henry, nommé deux jours avant l’assassinat de Chef de l’État, s’est adressé à la Nation.

Extraits de l’adresse à la Nation d’Ariel Henry :

« […] Nos ressources sont limitées, mais nous recherchons davantage de ressources pour aider les personnes dans le besoin. Nous savons qu’il y a beaucoup de misère […] L’économie du pays est à la traîne […] Notre économie est trop petite pour permettre à 12 millions de personnes de bien vivre, d’obtenir des emplois, d’obtenir de bons services de la part de l’État.

Je dirai que tous ceux qui seront tentés d’utiliser les gangs, les terroristes et les bandits armés pour prendre le pouvoir seront traités comme des terroristes et des bandits armés […] C’est pourquoi je demande à ces gens qui ont des armes entre les mains […] de les déposer […] »

Ce 7 février où l’on s’attendait à de grandes manifestations, c’était au contraire un grand calme dans la zone métropolitaine et dans la capitale où les rues étaient quasiment désertes, la plupart des citoyens ayant préféré resté chez eux. Banques, écoles commerces formels étaient fermés par précaution, les transports en commun était rare, Réagissant à ce calme apparent le Ariel Henry a déclaré :

« Permettez-moi d’adresser un grand coup de chapeau au peuple haïtien qui est dans une situation difficile, et cela démontre sa maturité politique. Il y avait des gens qui attendaient que les gens descendent dans la rue, fassent du désordre, brûlent des pneus, cassent des voitures, détruisent de petits vendeurs. Mais aujourd’hui, le peuple comprend le jeu politique. »

Concernant l’accord du Montana, le Premier Ministre reconnait le côté positif des haïtiens de vouloir se regrouper a la recherche d’une solution à la crise, soulignant que c’est pour cela qu’il a rencontré plusieurs fois des acteurs du Montana et qu’aujourd’hui encore il leur tend la main «Je ne me lasserai pas de les rencontrer » toutefois il souligne « […] Personne n’a l’autorité ou le droit de se réunir dans un hôtel ou à l’étranger pour décider en petits comités qui sera Président ou Premier Ministre. Tout cela est une distraction […] La situation du pays est trop grave pour faire de la chaise musicale à la tête de l’Etat. »

Poursuivant « […] Je voudrais également vous annoncer qu’après une belle rencontre sur la sécurité au Canada, https://www.haitilibre.com/article-35773-haiti-politique-le-canada-annonce-une-aide-de-50-4-millions-de-dollars-pour-haiti.html le 16 février prochain, nous tiendrons une grande table ronde, où tous les « Bailleurs de fonds » examineront comment ils peuvent nous aider […] »

Concernant les élections Ariel Henry a déclaré « […] Nous avançons avec ceux qui veulent résoudre le problème de l’insécurité, mettre en place un CEP crédible, organiser une consultation populaire pour valider la nouvelle Constitution.

Nous organisons de bonnes élections afin de pouvoir remettre rapidement la direction du pays au peuple haïtien qui a le droit de choisir librement à tous les niveaux.

Nous rendrons public le calendrier qui nous conduira à la mise en place de nos institutions démocratiques. J’invite tous les haïtiens de bonne volonté à s’unir pour faire de ce projet une réussite. »

Adresse à la Nation du Premier Ministre a.i. Ariel Henry :

Par ailleurs ce même jour, le Sénateur Joseph Lambert, Président de la Chambre haute s’est également adressé à la Nation. Selon le Sénateur Lambert « […] en marge de toute légalité, la réalité du pouvoir est saisie par le Premier Ministre qui n’est pas parvenu à l’exercer. Voilà sept mois depuis que le Dr Ariel Henry, n’est pas en mesure de dire en quoi consiste son mandat […] l’Etat est incapable d’agir sur l’insécurité et par conséquent, inapte à préparer et organiser de bonnes élections […]

Devant la dégradation accélérée de la vie politique en Haïti, le Gouvernement de facto n’a plus grand-chose à dire sur les problèmes qui affectent le pays et tendent à s’aggraver.

[…] La concertation et le consensus s’imposent aux acteurs qui dans un élan de lucidité doivent comprendre que toute initiative sectaire est vouée à l’échec qui entrainera l’effondrement du pays. Le compromis, cette fois, doit l’emporter sur les mesquineries répétées qui ont déjà donné les résultats que le peuple haïtien est en train de subir » annonçant l’organisation en fin de cette semaine d’une grande réunion qu’il qualifie de « congrès de consensus » réunissant entre-autres les représentants du pouvoir judiciaire, les instigateurs des différents accords en vue d’une solution de sortie de crise consensuelle, souhaitant la participation du Premier Ministre Henry qui sera officiellement invité.

Adresse à la Nation du Président du Sénat Joseph Lambert :

https://www.haitilibre.com/article-35773-haiti-politique-le-canada-annonce-une-aide-de-50-4-millions-de-dollars-pour-haiti.html

SL/ HaïtiLibre/JM

X