30 septembre 2022
Paris - France
INTERNATIONAL

La Syrie compare le combat de la Russie contre «le nazisme» à sa propre lutte contre le terrorisme

Le ministre syrien des Affaires étrangères et des Expatriés Fayçal Miqdad était à Moscou le 23 août où il a rencontré son homologue Sergueï Lavrov. Les deux ministres ont souligné l’amitié qui lie les deux pays lors d’une conférence de presse commune et passé en revue plusieurs dossiers comme la situation en Ukraine.

Sur ce point, Fayçal Miqdad a assuré que la Syrie soutenait la Russie dans son opération en Ukraine. «La Russie lutte contre le nazisme et l’extrémisme en Ukraine comme la Syrie qui lutte contre le terrorisme et l’extrémisme». Dans les prochains jours, un échange de missions diplomatiques entre la Syrie et les deux Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk dont la Syrie a reconnu l’indépendance aura lieu, selon l’agence syrienne Sana.

En visite à Moscou où il a rencontré Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères syrien l’a assuré de son soutien dans la «lutte contre le nazisme et l’extrémisme» en Ukraine. Lavrov a quant à lui dénoncé les bombardements d’Israël en Syrie.

Le ministre syrien des Affaires étrangères et des Expatriés Fayçal Miqdad était à Moscou le 23 août où il a rencontré son homologue Sergueï Lavrov. Les deux ministres ont souligné l’amitié qui lie les deux pays lors d’une conférence de presse commune et passé en revue plusieurs dossiers comme la situation en Ukraine.

La Russie lutte contre le nazisme et l’extrémisme en Ukraine comme la Syrie qui lutte contre le terrorisme et l’extrémisme

Sur ce point, Fayçal Miqdad a assuré que la Syrie soutenait la Russie dans son opération en Ukraine. «La Russie lutte contre le nazisme et l’extrémisme en Ukraine comme la Syrie qui lutte contre le terrorisme et l’extrémisme». Dans les prochains jours, un échange de missions diplomatiques entre la Syrie et les deux Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk dont la Syrie a reconnu l’indépendance aura lieu, selon l’agence syrienne Sana.

Pour sa part, Sergueï Lavrov a exprimé la «gratitude» de la Russie envers ses «amis syriens pour leur pleine compréhension de ce qui se passe en Ukraine et autour d’elle». «Nos amis syriens nous ont confirmé leur soutien aux objectifs que la Russie s’est fixés. Ils comprennent les raisons qui ont conduit à la situation actuelle», a-t-il par ailleurs ajouté.

La guerre en Syrie évoquée

Le chef de la Diplomatie russe a également abordé la question sécuritaire en Syrie, et dénoncé à ce titre les opérations d’Israël qui mène régulièrement des frappes dans le pays.

«Nous avons fermement dénoncé la pratique dangereuse d’Israël qui consiste à frapper le territoire syrien, notamment l’épisode inquiétant le 10 juin quand l’aéroport international de Damas a été attaqué et ensuite le port de Tartous a été frappé. Nous exigeons qu’Israël respecte la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU et surtout la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne», a-t-il dit.

Le président russe Poutine reçoit son homologue turc Erdogan à Sotchi


Le président russe Poutine reçoit son homologue turc Erdogan à Sotchi

Pour la sortie de crise en Syrie, le ministre russe a évoqué le sommet de Téhéran ayant eu lieu le 19 juillet et où les présidents russe, turc et iranien se sont rencontrés et où «une déclaration conjointe des trois présidents a été adoptée». Le texte, a rappelé Sergueï Lavrov, «confirme clairement le respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale de la Syrie, ainsi que la prévention de toute action visant à inciter les tendances séparatistes et autres mesures qui violent la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU».

«Nous prévoyons de tenir la prochaine, déjà dix-neuvième, réunion sur la Syrie à Noursoultan d’ici la fin de cette année», a déclaré le chef de la diplomatie russe. «Nous continuerons à contribuer pleinement au travail fructueux du Comité constitutionnel [syrien] pour que les Syriens eux-mêmes, sans ingérence extérieure, puissent parvenir à un accord sur la réforme constitutionnelle. Et, bien sûr, cette réforme devra être approuvée lors d’un vote populaire après la conclusion d’un accord dans le cadre du Comité constitutionnel», a-t-il enfin déclaré. 
Relations russo-syriennes : conférence de presse conjointe de Lavrov et d’al-Meqdad à Moscou

Source

Restranscris JM

X