7 juillet 2022
Paris - France
AFRIQUE INTERNATIONAL

Incendie au Parlement sud-africain : l’Assemblée nationale complètement détruite 

Le Parlement sud-africain en proie au flammes, Le Cap, le 2 janvier 2022 

Le Parlement sud-africain en proie au flammes, Le Cap, le 2 janvier 2022

Le Parlement sud-africain en proie au flammes, Le Cap, le 2 janvier 2022   –   Tous droits réservés  MARCO LONGARI/AFP or licensors

L’enceinte de l’Assemblée nationale où siègent les députés sud-africains a été entièrement détruite par un violent incendie qui fait rage depuis tôt dimanche matin au siège du Parlement au Cap.

« La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé », a déclaré Moloto Mothapo, le porte-parole du Parlement, ajoutant que « l’incendie n’est pas encore éteint ».

Aucune victime n’a été signalée et l’origine de l’incendie n’est pas connue à ce stade. « Une personne est en train d’être questionnée« , a déclaré le président Cyril Ramaphosa qui s’est rendu sur place. La police a confirmé détenir un homme de 51 ans.

Le feu a démarré vers 5h du matin dans l’aile la plus ancienne de l’édifice. Une partie du toit s’est effondrée.

Le bâtiment historique qui abrite une précieuse collection de livres et la copie originale du premier hymne national controversé chanté pendant l’apartheid « Die Stem Suid-Afrika », La voix de l’Afrique du Sud en afrikaans, est lui aussi endommagé.

Les rues du quartier huppé ont été rapidement bouclées. Le cordon de sécurité s’étendait jusqu’aux fleurs encore étalées sur le parvis de la cathédrale Saint-Georges voisine, où ont eu lieu la veille les obsèques de Desmond Tutu.

Incendie au Parlement sud-africain, le 2 janvier 2002Jerome Delay/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Quelque 70 pompiers étaient mobilisés contre le sinistre. Certains tentaient, munis d’une lance à eau du haut d’une grue, de venir à bout des flammes. Les secours redoutent que le feu ne continue à se propager dans ces vieilles salles ornées de riches tapis et rideaux.

C’est au Parlement que le dernier président sud-africain blanc mort en novembre, FW de Klerk, a annoncé en février 1990 la fin du régime d’apartheid.

Le bâtiment avait déjà été victime d’un incendie rapidement circonscrit en mars, parti également de son aile la plus ancienne.

Africanews

X