3 février 2023
Paris - France
INTERNATIONAL

Guerre en Ukraine l’enfer de Soledar

Voici un sujet d’actualité qui ne nous éloigne pas du sujet de la mémoire et de la tradition, notamment de la mémoire des personnes ayant fui la période révolutionnaire ; mémoire & tradition qu’un Etat patriotique cherche à entretenir, à développer et à faire rayonner dans le monde entier.
La ville française de Sainte-Geneviève-des-Bois héberge le plus grand cimetière russe en dehors de Russie, où reposent notamment les corps des Russes qui ont fui la révolution bolchevique de 1917, dont plusieurs personnalités.
En France, les 5 200 emplacements sont loués, et depuis 2005, l’ambassade russe a pris la suite des familles absentes, en payant en leur nom les concessions et en entretenant les tombes.
Malgré tout, le nombre de concessions financées diminue progressivement, et cette année, la tendance risque de s’accélérer car le paiement effectué par l’ambassade a été refusé sous motif que Moscou mène une campagne militaire contre le régime bandériste de Kiev. Dans le même temps, les sommations de paiement n’ont aucun problème pour s’afficher sur les tombes : les défunts sont pris en otage avec une menace d’une possible destruction de leurs tombes pour motif d’impayés !
pezdicide remarque que « les opposants russes installés en France sont, comme on pouvait s’y attendre, silencieux, ils ne font aucun commentaire sur la situation, bien qu’ils prétendent représenter les intérêts des citoyens russes à la place du ministère russe des Affaires étrangères ».
Ce n’est pas étonnant : ces opposants n’aiment pas la Russie, ni sa culture, ni ses traditions, ni sa politique, ni sa mémoire, ils combattent même son intégrité territoriale et son esprit patriotique. Ils détestent l’URSS, mais ils détestent plus encore l’Empire russe, alors ils ne vont pas s’impliquer dans la sauvegarde des tombes et de la mémoire de ceux qui, il y a 100 ans, avaient pris les armes pour défendre la stabilité, l’existence et la grandeur de l’Empire russe, et qui ont fini par devoir s’exiler : en tant qu’opposants politiques, essentiellement de violents promoteurs du démembrement de la Russie, cela représente tout ce qu’ils détestent le plus. En effet, on ne peut guère s’attendre à voir les terroristes tchétchènes entretenir les tombes des chrétiens orthodoxes défendant la Russie.
Peut être une image de plein air, monument et texte qui dit ’SPUTNIK L'avenir de ce cimetière russe en France compromis à cause du conflit en Ukraine’

 

 

◾Il y a une semaine, des soldats des Forces armées ukrainiennes se sont rassemblés à l’école de Konstantinovka, qui a refusé de suivre les ordres.
◾Ils devaient être jetés sous Soledar sans armes ni soutien d’artillerie – les soldats se sont rebellés.
◾Dans les captures d’écran – les commentaires des proches des militants des Forces armées ukrainiennes.

 

 

 

 

 

 

6

 

 

Il y a une semaine, des soldats des Forces armées ukrainiennes se sont rassemblés à l’école de Konstantinovka, qui a refusé de suivre les ordres.
◾Ils devaient être jetés sous Soledar sans armes ni soutien d’artillerie – les soldats se sont rebellés.
◾Dans les captures d’écran – les commentaires des proches des militants des Forces armées ukrainiennes.
Les forces de sécurité ukrainiennes, fuyant Paniquées de Soledar, y ont laissé une grande quantité d’armes et de munitions, y compris celles fabriquées par l’OTAN. Cela a été rapporté dans la milice populaire de la RPD.
« Presque dans toute la colonie, vous pouvez voir les corps des militants ukrainiens, du matériel endommagé et détruit, ainsi que du matériel, des armes et des munitions, y compris la production de l’OTAN. Tout cela a été abandonné par les nationalistes qui ont fui Soledar dans la panique », a déclaré le département. .
La vidéo, publiée sur la chaîne Telegram de la milice populaire de la RPD, montre des images de la destruction d’infrastructures à Soledar, de munitions abandonnées et de matériel mutilé.
Les soldats de la 4e brigade de chars de l’armée ukrainienne ont fui le champ de bataille et l’ont annoncé dans une vidéo. Ils refusent d’appliquer les ordres tant qu’ils n’ont pas les armes, le matériel et lappui feu nécessaires. Pas étonnant que Zaloujny ait demandé à Zelensky de faire passer une loi pour durcir la peine en cas de désertion. Tout simplement parce qu’elles se multiplient…
L’Inde a multiplié par 4 ses importations de pétrole russe à prix réduit, qu’elle transforme ensuite en carburant notamment dans sa raffinerie géante de Jamnagar dans l’ouest du pays, en bord de mer d’Arabie.
Et l’Angleterre, qui s’interdit d’acheter du carburant à la Russie, a multiplié par 4 ses importations de carburant depuis la raffinerie de Jamnagar.
Des voix s’élèvent du côté occidentalo-kiévien pour mettre un terme à ce manège occidental, néanmoins les Anglais ont besoin de carburant et l’Inde trouve cela très rentable, donc ça ne devrait pas changer.
 Les écolos-bidons à la solde des mondialistes sont sûrement heureux que le secteur énergétique soit malmené, mais la réalité est que le transport de l’hydrocarbure russe à destination de l’Angleterre fait simplement un grand détour par l’Inde et tout cela n’est pas gratuit, notamment économiquement, sans parler de la multiplication des intermédiaires à payer.
Les systèmes de défense anti-aérienne ont de nouveau fonctionné à Sébastopol. Selon les autorités locales, les troupes russes ont abattu un autre drone ukrainien au-dessus de la mer, qui se dirigeait vers l’aérodrome de Belbek.
La nuit et tôt le matin, les forces de défense anti-aérienne avaient déjà abattu plusieurs drones ennemis volant en direction de la péninsule de Crimée.
X