27 mai 2024
Paris - France
CULTURE

Fabriss Atitoh: l’ivoirienne, voix de l’opérette souffle les 10 bougies de sa carrière à Paris

La musique de Fabriss Atitoh est fortement imprégnée par la culture de son ethnie : les bété. Ses chansons sont dansantes.

Fabriss Atitoh fait ses débuts en 1985. L’écolière participe à l’émission Appelez-moi Léo. Dans le programme diffusé par la Radiodiffusion Télévision ivoirienne ( RTI ), Fabriss Atitoh représente le quartier Dar-el-Salam de Bouaké. La jeune fille interprète les chansons Adouma et Aminata, deux classiques d’Aïcha Koné.

Fabriss Atitoh participe aussi à l’émission Variétoscope. Un concours de danse organisé par la télévision ivoirienne (RTI).

Très influencée par Gadji Céli, considéré comme son parrain, Fabriss Atitoh vit en France et est Vice présidente, chargée de l’Europe du Mouvements Des Artistes Ivoiriens Résidant en Europe (MODAIRE).

En attendant le concert de ses 10 années de carrière en Octobre 2023, la Yorovla Fabriss Atitoh et son staff ont lancé une série de spectacles dans de différents Pub ou piano-bars de la région parisienne.

Le week-end dernier, au Club 34 de Paris 18ème, c’est en présence de son parrain artistique Gadji Céli, ses collègues artistes notamment Chérile Ôwéléô, Garçon TKZ (A Nous les Petits), Flash Bi Le Bombardier que Fabriss Atitoh a donné un show grâce à l’artiste burkinabé Vicky Vela qui a piloté l’organisation de ce spectacle, avec la bénédiction de DIMI COM’EVENT qui accompagne Fabriss Atitoh.

En attendant le grand show

 

« Ce fut une belle occasion parce que je voulais sortir un peu de mon confort communautaire pour affronter un autre public. Grâce à Dieu ça m’a réussi. Je me suis bien amusée avec ce public multicolore qui me découvrait », a expliqué Fabriss Atitoh à la sortie de son spectacle. On peut affirmer que le pari est réussi à l’image de cette alchimie entre la chanteuse  et le public hétéroclite du Club 34. On y retrouvait, entre autres, des Européens des Sud-Américains, des Africains.

L’exécution de certaines chansons a été allongée du fait des spectateurs qui venaient sur la scène pour danser avec l’artiste. L’orchestre du Club, un band qui n’avait rien à avoir avec son orchestre habituel (Les Guibess) a donné une autre couleur aux chansons de Yorovla.

La coqueluche de la musique d’inspiration Bété va allumer les bougies de ses 10 ans de carrière à Paris.

On ne parvient pas à fêter une dizaine d’années  de carrière sans embûches,  encombre ,  déceptions , trahisons. Cependant  ce parcours pavé de leçons de vie , mérite d’être fêté  avec champagne et paillettes. C’est pourquoi , Fabriss Atitoh a décidé de mettre les petits plats dans les grands en invitant la crème des artistes ivoiriens et africains pour souffler les 10 bougies de sa carrière dans le carrefour de la culture mondiale qui est Paris  . Avec une discographie envoûtante, Fabriss Atitoh fêtera  ses dix ans de carrière solo avec deux albums (Béhi et Zékpa) et 4 singles : Mama Africa, Hommage aux Copines, Acceptez-le et Côte d’Ivoire.

Sa force de caractère , de persévérance dans le monde du show -biz impitoyable dominé par le genre masculin, force l’admiration. une voix haut-perchée qui répond à une technique digne de l’opérette , Fabriss  Atitoh est l’une des plus talentueuses de sa génération, de quoi à satisfaire les papilles gustatives des mélomanes africains.

𝙍𝘿𝙑 ce 𝙎𝙖𝙢𝙚𝙙𝙞 14 𝙊𝙘𝙩𝙤𝙗𝙧𝙚 2023 au11 Rue Maximillien Robespiere Noisy le sec
 Jean Moliere  Source : Carino Dimi
X