27 mai 2024
Paris - France
POLITIQUE

En Côte d’Ivoire, match retour entre le RHDP et le PDCI à Grand-Bassam 

L’ancienne capitale ivoirienne, qui a subi récemment d’importantes érosions côtières et des inondations, sera le théâtre d’un duel entre le maire sortant, JeanLouis Moulot, candidat de la formation présidentielle, et Linda Diplo, candidate du parti de feu Henri Konan Bédié, qui bénéficiera de l’appui du PPACI de Laurent Gbagbo

JeanLouis Moulot, maire de GrandBassam depuis 2018, et Linda Diplo, candidate à sa succession.

Avec ses plages, ses hôtels et ses anciennes bâtisses coloniales, GrandBassam est une des villes prisées par la bourgeoisie 

abidjanaise et les touristes. Mais ces derniers mois, l’ancienne capitale ivoirienne (1893-1900) a subi d’importantes inondations dues à la forte saison des pluies et, plus récemment, une montée des eaux qui a endommagé plusieurs espaces hôteliers en bordure du littoral. Des dégâts qui ont entraîné un gros manque à gagner pour la cité balnéaire, dont l’économie repose 

essentiellement sur le tourisme et les loisirs

Dans ce contexte de défi économique et environnemental, les élections locales municipales et régionales du 2 septembre seront cruciales. Deux des principaux partis du pays vont se disputer la mairie de la ville centenaire : le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), d’Alassane Ouattara, et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), de feu Henri Konan Bédié

Sans Henri Konan Bédié, le PDCI joue sa survie 

La formation présidentielle a choisi de reconduire JeanLouis 

Moulot, le maire sortant, tandis que le PDCI mise sur Linda Diplo pour ramener la commune dans son giron. La formation de feu Henri Konan Bédié sera épaulée dans cette mission par le Parti des peuples africainsCôte d’Ivoire (PPACI) de Laurent Gbagboavec qui il présente une liste commune

Moulot << très confiant >> 

Âgé de 50 ans, JeanLouis Moulot est à la tête de la commune de GrandBassam depuis 2019, après avoir remporté les élections face à GeorgesPhilippe Ezaley, alors maire PDCI sortant, à l’issue d’un scrutin agité. Après de violents affrontements entre les partisans des deux adversaires, la Cour constitutionnelle avait en effet annulé les résultats et fait reprendre le scrutin dans la localité

JeanLouis Moulot avait finalement été déclaré vainqueur et officiellement installé en février 2019. Il avait, dans la foulée, été 

nommé directeur de la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam), en remplacement de son concurrent direct à Grand- Bassam. Avant de devenir maire, Moulot avait été élu député 

suppléant de la circonscription de GrandBassam, en 2012, et viceprésident du conseil régional du SudComoé, en 2013, mandats qu’il assuma respectivement jusqu’en 2017 et 2018 

En Côte d’Ivoire, Patrick Achi en terrain conquis dans La Mé 

<< Mon bilan est positif, 80 % de nos engagements de campagne ont été tenus. Ma plus grande fierté, c’est le raffermissement de la cohésion sociale et du vivreensemble ces dernières années»

lance le maire sortant, en référence aux troubles lors de l’élection 

de 2018. Face à l’alliance PDCI PPACI, le candidat RHDP se dit 

<< très confiant >> et convaincu qu’une dynamique de rassemblement jouera en sa faveur. « Nous allons confirmer le leadership du RHDP à GrandBassam », affirmetil

Quid de la montées des eaux et des inondations, dont la menace persiste?«< Nous avons trouvé une solution définitive en 

mobilisant des fonds pour les travaux de l’ouverture de l’embouchure. Cela protégera la ville des inondations et dégâts 

collatéraux dus à la crue de la Comoé », assure JeanLouis Moulot

Diplo mise sur son alliance avec le PPACI 

Face au maire sortant, son adversaire Linda Diplo croit pleinement en ses chances. << Une élection est toujours une affaire de terrain. J’ai assuré une présence qui est loin d’être négligeable et qui sera la clé de notre succès », garantit la candidate du PDCIRassemblement démocratique africain (RDA)

Cette notaire de profession a été choisie par le parti de feu Henri Konan Bédié au détriment du dernier maire PDCI de la 

commune, GeorgesPhilippe Ezaley, qui avait perdu l’élection de 2018 face à JeanLouis Moulot. En Côte d’Ivoire, seulement seize femmes sont maires pour 201 communes, et une seule préside un conseil régional

 À Yopougon, Adama Bictogo dans la dernière ligne droite 

Grâce à son alliance avec le PPACI, la candidate entend rassembler audelà des rangs de son parti. << La liste que je dirige 

est une liste d’ouverture. Tous ceux qui veulent travailler avec 

nous y sont les bienvenus, quelle que soit leur formation politique, souligne Linda Diplo. Les candidats qui sont portés par des alliances ont de meilleures chances d’être élus et, ensuited’être de bons maires. >> 

Dans ce duel annoncé entre le RHDP et l’alliance PDCI PPACI à GrandBassam, plusieurs listes d’indépendants tenteront par 

ailleurs de jouer les troublefête

JM avec JA

X