2 décembre 2022
Paris - France
EUROPE

Emmanuel Macron confirme la fin de l’opération Barkhane, et annonce une nouvelle stratégie en Afrique « d’ici six mois »

Le chef de l’Etat a visité un bâtiment militaire en rade de Toulon, mercredi, afin de définir la stratégie militaire de la France.

Emmanuel Macron s’est rendu sur un bâtiment militaire en rade de Toulon (Var), mercredi 9 novembre, afin d’y présenter les défis stratégiques majeurs auxquels la France doit faire face. Le président a notamment confirmé la fin de l’opération antijihadiste Barkhane. Il a également évoqué les « tensions croissantes en Asie »« l’usage généralisé des drones »« la banalisation des missiles », le développement du « cyber » et de l’intelligence artificielle, ainsi que « les risques sanitaires et climatiques ».

 Nouvelle stratégie sur le continent africain. La nouvelle stratégie française en Afrique sera finalisée d’ici six mois après consultations avec ses partenaires sur le continent, a annoncé Emmanuel Macron, en confirmant la fin de l’opération antijihadiste Barkhane.

 La relation avec l’Allemagne évoquée. Emmanuel Macron a plaidé pour « renforcer les liens avec l’Allemagne » en matière de défense, espérant même des « avancées décisives dans les prochaines semaines »« Nos forces sont faites pour se combiner », a-t-il ajouté.

Pas d’annonce sur la loi de programmation militaire. Le président n’a pas fait d’annonce sur la future loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030, qui écrasera les deux dernières années de l’actuelle (2019-2025). Mais le budget défense promet de rester en hausse. « On ne prépare pas une LPM qui rabote la montée budgétaire des dernières années », commentait récemment Sébastien Lecornu.

Emmanuel Macron hélitreuillé à bord du Suffren. Après la remise de décorations puis le discours à bord du Dixmude, un porte-hélicoptères amphibie, le chef de l’Etat a été hélitreuillé à bord du sous-marin nucléaire d’attaque de nouvelle génération Suffren. Il se rendra ensuite sur la base du Commando Hubert (forces spéciales) à Saint-Mandrier-sur-Mer, près de Toulon.

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #DEFENSE

17h51 : Parmi les déclarations notables, Emmanuel Macron a annoncé que « l’influence » serait érigée au rang de « fonction stratégique » dans la défense française. Concrètement, cela veut dire que des « moyens substantiels » seront attribués à la lutte sur le terrain de l’information, même si elle sera menée « à la manière d’une démocratie ».

17h49 : « Ce qu’il annonce n’est pas une révolution dans le changement de la doctrine militaire. C’est surtout une adaptation. Il a d’ailleurs assez peu parlé de l’Ukraine, disant qu’il ne fallait pas préparer la défense de 2022, mais la défense de 2030. »

Emmanuel Macron, qui a présenté tout à l’heure la Revue nationale stratégique de la France, n’a pas fait d’annonce fracassante, analyse le journaliste spécialisé Jean-Dominique Merchet sur franceinfo. Les décisions importantes seront prises lors de l’élaboration de la loi de programmation militaire, au début de l’année prochaine, qui fixera le budget alloué aux différentes priorités. « Là, on saura vraiment », estime l’observateur.

14h14 : Le discours d’Emmanuel Macron est désormais terminé. Il a promis que la nouvelle stratégie française en Afrique, après la fin de l’opération Barkhane et le départ du Mali, serait « finalisée d’ici six mois ». Il a également annoncé l’organisation d’un sommet franco-britannique au premier trimestre 2023, et exprimé le souhait de « renforcer les liens avec l’Allemagne ».

13h59 : Notre direct vidéo sur le discours d’Emmanuel Macron fonctionne à nouveau : vous pouvez le regarder sur cette page.

14h09 : Le discours d’Emmanuel Macron était notamment attendu sur le sujet de la dissuasion nucléaire, après les critiques qui avaient accompagné certaines de ses déclarations sur le sujet mi-octobre sur France 2. « Aujourd’hui, plus encore qu’hier, les intérêts vitaux de la France ont une dimension européenne. Nos forces nucléaires contribuent à la sécurité de la France et de l’Europe », réaffirme le chef de l’Etat. « Gardons-nous, parfois, de dramatiser certains propos ».

14h07 : La nouvelle Revue nationale stratégique définit la France comme « une puissance indépendante, respectée, agile. Une puissance au cœur de l’autonomie stratégique européenne, avec un fort ancrage atlantique, mais aux avant-postes et au pivot du monde. Une puissance d’équilibre qui assume ses responsabilités et contribue en partenaire fiable et solidaire à la préservation du multilatéralisme et du droit international ».

13h42 : Dans son discours présentant la stratégie de défense française dans les années à venir, Emmanuel Macron énumère de nombreux défis : les « tensions croissantes en Asie »« l’usage généralisé des drones »« la banalisation des missiles », le développement du « cyber » et de l’intelligence artificielle, ainsi que « les risques sanitaires et climatiques ».

13h40 : « Certains des défis d’aujourd’hui seront durablement avec nous. Quand la paix reviendra en Ukraine, il nous faudra en tirer toutes les conséquences, c’est-à-dire bâtir une architecture de sécurité nouvelle et un cadre rénové de stabilité et de contrôle des armements, où l’Europe sera autour de la table. »

13h26 : « La période n’est pas au temps calme, mais au gros temps. La guerre est en Europe. (…) L’agression contre l’Ukraine risque de préfigurer de plus vastes rivalités géopolitiques à l’avenir, que nous n’avons nulle raison d’accepter avec fatalisme, et que nous n’entendons pas subir avec passivité. »

Sans surprise, le président de la République entame son discours par un tableau sombre de l’état du monde, marqué par la guerre en Ukraine. Le chef de l’Etat se félicite que les engagements pris en 2017 envers les armées « ont été tenus à l’euro près ».

13h29 : Emmanuel Macron commence son discours à Toulon. Il doit présenter la stratégie militaire de la France pour les années à venir, et officialiser la fin de l’opération Barkhane au Sahel.

12h37 : Cette revue nationale stratégique s’impose aussi alors que débute le second mandat d’Emmanuel Macron, a fait valoir la présidence française. « La France réaffirme son ambition d’être en 2030 une puissance d’équilibres sur la scène internationale, qui a renforcé son rayonnement et son influence dans ses zones d’intérêt », a souligné un conseiller présidentiel.

12h36 : Alors que se prépare la loi de programmation militaire (LPM) qui conditionnera l’avenir des armées jusqu’en 2030, le chef de l’Etat profitera de l’occasion pour annoncer officiellement la fin de l’opération Barkhane au Sahel, neuf ans après l’arrivée des forces françaises au Mali et trois mois après leur départ, a précisé l’Elysée.

12h36 : Emmanuel Macron va présenter les stratégies de défense qui seront mises en place par la France pour faire face aux crises géopolitiques suscitées par la guerre en Ukraine. Il effectuera ses annonces lors d’une visite sur un bâtiment militaire de Toulon, à 12h50.

AFP

X