18 août 2022
Paris - France
SPORT

ELECTION À LA PRÉSIDENCE DE LA FÉDÉRATION IVOIRIENNE DE FOOTBALL : SORY DIABATÉ, DIDIER DROGBA, IDRISS DIALLO, SUR FOND DE POURSUITES JUDICIAIRES

Le samedi 23 avril 2022, on connaitra le nouveau président de la Fédération Ivoirienne de Football. Qui de Didier Drogba, Sory Diabaté ou Idriss Diallo dirigera la maison de verre pour les quatre années à venir ?  

Après plusieurs rebondissements à savoir l’arrêt du processus électoral en 2020 par la Fifa, la nomination d’un comité de normalisation, en enfin les questions de parrainages, l’élection de la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football aura finalement lieu le samedi prochain. Trois candidats ont été retenus sur les six qui ont postulé. Ce sont Didier Drogba, ancien capitaine des Eléphants, Idriss Diallo, ancien vice-président de la FIF, et Sory Diabaté, également ancien vice-président de la faitière du football ivoirien. Il faut aussi noter que le vainqueur de cette élection devra encore patienter avant de jubiler car la FIFA a décidé de publier les résultats d’une enquête d’intégrité quelques temps après les résultats de cette élection. Celui qui sera élu, sil est sujet à des soucis judiciaires ou détournements de fonds, sera déchu de son titre. Pour l’instant tous les candidats sont tous confiants après une campagne qui a pris fin hier jeudi 22 avril 2022.

Les propositions des différents candidats

Comme dans toute élection, chaque candidat est confiant et croit pouvoir changer les choses avec son programme et ses idées. De ce fait, Didier Drogba est porteur du projet ‘’RENAISSANCE’’. Il veut révolutionner le football ivoirien et lui donner ses lettres de noblesse d’antan. Il promet doubler les subventions des différentes divisions masculines, et pour le football féminin, il promet un traitement de faveur. Il compte sur les nombreux sponsors qui sont prêts à l’accompagner. Sory Diabaté, qui fait partie du bureau exécutif sortant, parle de la ‘’GRANDEUR DU FOOTBALL IVOIRIEN’’. Il se targue d’avoir déjà réussi en remportant des titres de 2011 à 2019 quand il était le vice-président de la fédération. Il connait la maison et sait gagner. Lui prévoit un salaire de 500.000 FCFA aux footballeurs et une augmentation des différentes subventions que perçoivent les équipes. Quant à Idriss Diallo, il veut rendre professionnel le football en Côte d’Ivoire. Pour lui, les présidents de clubs doivent être les pièces maitresses du système car ce sont eux qui font vivre le football. Il veut aussi développer l’arbitrage ivoirien. Après avoir parcouru tous les programmes, les votants au nombre de 81, vont décider.

Qui votent ?

Ce sont 81 votants qui décideront qui éliront le futur président de la Fédération Ivoirienne de Football ; 14 clubs de Ligue 1, 24 clubs de Ligue 2, 38 clubs de Ligue 3 et 5 groupements d’intérêts. Sur plus de 500 clubs affiliés à la FIF, seulement 76 sont considérés comme menbres actis et ont le droit de vote. Et cette décision a fait jaser car M. Kouakou Laurent, candidat qui n’a pas été retenu, a demandé en vain que les textes soient modifiés pour permettre à ces autres clubs de voter. Les yeux des ivoiriens sont désormais rivés sur la ville de Yamoussoukro, capitale politique du pays, où se tiendra cette élection.

Que le meilleur gagne !

X