27 mai 2024
Paris - France
AFRIQUE

Crise en Ukraine/ sommet de l’ONU: l’UE veut la sanction des pays africains ayant voté non ou neutre

Il semblerait que l’Union Européenne et les Etats-Unis n’ont pas du tout apprécié la décision des 27 pays africains de ne pas s’aligner sur les sanctions prises contre la Russie à l’ONU relativement à la supposée invasion de l’armée Russe en Ukraine.

Le “vous êtes avec nous ou contre nous” semble être la devise de l’Union Européenne, balayant du revers de la main les grands discours prononcés “des spécialistes” sur la démocratie.

Selon plusieurs sources concordantes, l’ancienne ministre de la Défense de l’Allemagne, devenue depuis 2019, présidente de la Commission Européenne, Ursula Von Der Leyen envisage de punir sévèrement les pays africains qui se sont abstenus ou ont refusé de voter la résolution de l’Organisation des Nations Unies (ONU) visant à isoler la Russie par un déluge de sanctions.

“Il faut punir les Etats qui se sont abstenus ou ont voté contre la résolution présentée à l’ONU en les sevrant de l’aide au développement”, a déclaré Ursula Von Der Leyen, ajoutant ceci : ” vous êtes avec nous ou contre nous”. A travers cette décision, il faut comprendre qu’il est question de ne plus verser les aides au développement aux récalcitrants et de basculer les fonds vers les caisses de l’Union africaine.

Rappelons que le 27 février, Ursula von der Leyen, et Joseph Borrell, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité européenne, ont annoncé une nouvelle série de sanctions contre la Russie(nouvelle fenêtre) à la suite de l’invasion de l’Ukraine par ce pays.

Les sanctions prises par l’UE contre la Russie sont entre autres :

“Financer l’achat et la livraison d’armes” à l’Ukraine;  “l’interdiction de la diffusion dans l’UE de la machine médiatique du Kremlin“; le blocage de transactions de la Banque centrale russe. Les mesures financières ciblent 70% du marché bancaire russe et les entreprises publiques ; la fermeture de l’espace aérien européen aux avions russes, y compris les jets privés ; la mise en place de nouvelle sanctions contre la Biélorussie qui “contribue à l’effort de guerre russe”, ajout d’hommes et de responsables politiques russes sur la liste noire de l’UE ; interdiction de négocier la dette souveraine russe sur les marchés financiers européens et internationaux et l’interdiction d’accéder aux marchés des capitaux et aux marchés et services financiers de l’UE afin de limiter la capacité la Russie à se financer.

source :Sinoafriquemag ( Continent Media )

X