30 septembre 2022
Paris - France
SPORT

Côte d’Ivoire : voici le film de la mort tragique d’un joueur de Maracana, samedi à Yopougon

La journée du samedi 12 mars 2022 a été marquée par un drame au Complexe Sportif Jesse Jackson de Yopougon-Selmer (Abidjan). Un joueur de Maracana a perdu la vie brusquement alors que rien ne le présageait. Une mort tragique intervenue à l’ouverture de la saison 2022 de la Fédération Ivoirienne de Maracana et Disciplines Associées (FIMADA). Voici le film du décès de Serge Pacôme Beugré Zatchi.

<> révèle-t-il. Toutefois, le samedi, il a préféré mettre à l’écart Beugré pour permettre à d’autres joueurs de se mettre en exergue. <ème but >> se souvient-ilDu coup, SOMACY enregistre sa troisième victoire d’affilée dans la Poule B, après les deux autres contre MC Plateau (2-0), et les Anciens du Campus (3-2)

Au terme donc de ce troisième succès, et en attendant le quatrième et dernier match de cette journée pour SOMACY contre LUMAC (Lumière Maracana Club) de Yopougon (finalement reporté après l’inhumation du joueur), les encadreurs techniques, les dirigeants et les joueurs se retrouvent dans leur <> (comme d’habitude) au sein du Complexe. A l’instar des autres équipes participantes. C’est au moment du débriefing que le destin de Serge Pacôme Beugré va prendre une autre tournure. Très rapide. <> raconte, les larmes aux yeux, le coach Yobo. Qui a du mal à comprendre cette situation inédite.

Evidemment, une solidarité agissante se crée autour du joueur très mal en point. Les médecins de service et tous les Maracaniers qui sont du corps médical se mettent en branle. Chacun essaie de son mieux de faire revenir Beugré à la vie. Jusqu’à ce que les Sapeurs Pompers Militaires de Yopougon-Toits Rouges, alertés ne viennent sur le lieu pour l’évacuer en urgence au CHU de Treichville. Peine perdue, le joueur de SOMACY ne reviendra, malheureusement, plus jamais parmi les siens. La triste nouvelle se répand dans le milieu du Maracana ivoirien. Comme une trainée de poudre.

C’est ainsi que le rapide, technique et teigneux joueur de Maracana, Serge Pacôme Beugré, a quitté le monde des vivants. << Il est vraiment mort ! C'est incroyable. La faucheuse nous a tous poignardés. Que c'est cruel ! Que son âme repose en paix ! Et surtout que le Seigneur l'accueille auprès de lui !>> conclut, inconsolable,  le coach Yobo, par ailleurs, sélectionneur des Eléphants maracaniers Seniors.  Aux dernières nouvelles, le défunt sera inhumé le samedi 26 mars dans son village natal dénommé Attoutou A (dans la région de Jacqueville, chez les Ahizi) après la levée de corps à la morgue de l’hôpital public de Dabou, le vendredi 25 mars.  Entre temps, une veillée sera organisée le mercredi 23 mars à Yopougon-Niangon à Gauche (face au Centre Social, non loin de l’Allocodrome)

Un autre coup dur pour la grande famille du Maracaña ivoirien. Un an après. Pour mémoire, c’est pratiquement à la même période que deux joueurs et un dirigeant de club et membre du Comité Directeur de la FIMADA (Kouamé Alexandre) ont péri dans un accident de la circulation sur l’autoroute du Nord, en partance pour Yamoussoukro. C’était précisément le 26 mars 2021.  Deux semaines plus tard (le 15 avril 2021), N’zué Kouamé Gervais alias Gervinho (l’une des chevilles ouvrières du Maracana ivoirien) mourrait lui aussi tragiquement suite à un assassinat ciblé contre sa personne (dans les escaliers d’un immeuble à Yopougon-Assonvon) par un individu mal intentionné. Appréhendé, ce dernier croupit depuis lors en prison. (à la MACA)

Jean_Claude DJAKUS    

X