18 août 2022
Paris - France
POLITIQUE

Côte d’Ivoire : Ouattara, Bédié, Gbagbo… Comment  la rencontre se prépare 

Alors que le chef de lÉtat ivoirien et ses prédécesseurs doivent se retrouver ce 14 juillet, leurs différents étatsmajors 

sactivent en coulisses... 

Le président Alassane Ouattara (ADO) et ses deux prédécesseurs, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié (HKB), se retrouveront le 14 juillet à 17 heures GMT à la présidence. Une première depuis larrivée au pouvoir dADO, en 2011. Chacun sera accompagné de deux personnalités. Selon nos informations, Laurent Gbagbo sera entouré de son directeur de cabinet, Emmanuel Auguste Ackah et du porte parole du Parti des peuples africainsCôte dIvoire (PPACI), Justin Koné Katinan

Côte dIvoire : Ouattara, Gbagbo, Bédié... Ce qu‘il faut savoir sur leurs retrouvailles 

Cette rencontre avait été recommandée au sortir du dialogue politique, conduit par le Premier ministre Patrick Achi, afin que le chef de lÉtat et les principaux leaders politiques puissent discuter ensemble des questions importantes. Elle est placée sous le signe de la réconciliation. Depuis la crise électorale de 2020, la désobéissance civile lancée par une partie de lopposition pour protester contre un troisième mandat dAlassane Ouattara, et le blocus de la résidence dHenri Konan Bédié, de leau a en effet coulé sous les ponts

Au fil du temps, plusieurs échanges téléphoniques entre Ouattara et Bédié ont, selon leurs proches, permis dapaiser les tensions

Têteàtête à CocodyAmbassades 

Au sein de la classe politique, la légitimité du président nest plus remise en cause. Du côté du pouvoir, des gestes ont également été faits, comme loctroi à Charles Blé Goudé de son passeport. Rentré quelques jours plus tôt que prévu de Daoukro, Henri Konan Bédié a reçu durant une heure Laurent Gbagbo le 12 juillet, à sa résidence de CocodyAmbassades. Officiellement, pour recevoir les condoléances de ce dernier après le décès dun autre de ses frères, le 10 juillet à Daoukro. Mais ils en ont aussi profité pour accorder leurs violons sur les conclusions du dialogue politique 

Côte dIvoire : réchauffement entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié 

Au sein du Parti démocratique de Côte dIvoire (PDCI), quil préside, HKB a mis en place une équipe chargée de plancher sur des mesures qui permettraient de restaurer la cohésion sociale comme lamnistie de prisonniers, le retour des exilés et lindemnisation des victimes de la crise de 2011. Ils ont également réfléchi aux moyens de restaurer la confiance des Ivoiriens dans le processus électoral, à savoir la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), le découpage électoral et les cartes didentité

Cette task force était constituée de poids lourds du parti et dhommes de confiance de lancien président, comme Georges Philippe Ezaley, secrétaire exécutif en chef adjoint du parti, Niamkey Koffi, en charge des questions 

électorales, Blessy Chrysostome, avocat du parti et puté, Bernard Ehouman, directeur de cabinet de Bédié, et Simon Doho, conseiller de ce dernier et président du groupe parlementaire

Initiation 

Du côté du PPACI, quelques fidèles du parti de Laurent Gbagbo comme Hubert Oulaye, directeur exécutif, Justin Koné Katinan, Assoa Adou, président du Conseil stratégique politique et Georges Armand Ouegnin, viceprésident, préparent la rencontre du 14 juillet. Outre la question de la libération des prisonniers politiques et le recouvrement des avantages liés au statut dancien chef dÉtat de Gbagbo, des questions liées aux cas spécifiques de certains des proches de celuici dont les biens ont été spoliés ou qui souhaiteraient retrouver leurs postes au sein de ladministration, à linstar de Justin Koné Katinan, devraient être mis sur la table

Pourquoi le Ghana exclut demprunter au FMI 

Cest dans un contexte particulier, marqué par larrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali, que cette rencontre a été préparée au palais. Alassane Ouattara a confle dossier à Fidèle Sarassoro, son directeur de cabinet, et à Claude Sahi Soumahoro, son chef de cabinet, qui représentait la présidence lors des travaux du dialogue politique. Ce duo est épaulé par Ibrahim Cissé Bacongo, ministreconseiller, et Gilbert Kafana Koné, président du directoire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir. Le chef lÉtat a également commencé à initier le viceprésident, Tiémoko Meyliet Koné, aux dossiers politiques

JA

X