5 mars 2024
Paris - France
AFRIQUE

Aux Comores, un policier sanctionné sévèrement, surpris à fumer en plein ramadan

Pas de chance pour un policier comorien filmé en caméra cachée alors qu’il était en train de griller une cigarette. L’agent est sanctionné, viré de son poste, et mis aux arrêts parce qu’on est en période de ramadan

Cela s’est passé en plein jour en début de semaine près du port de Moroni. L’agent de police en tenue s’était mis à l’écart, derrière un buisson. Il se croyait à l’abri des regards. Mais un passant l’a vu, a sorti son téléphone, et l’a filmé de loin en train de tirer sur sa cigarette. Il a envoyé l’image à un site d’information qui l’a aussitôt publiée sur Facebook.

Le chef de la police de Moroni a pris connaissance du délit. En période de ramadan il est interdit de fumer en journée, surtout pour les membres des forces de l’ordre qui ont le devoir de se montrer exemplaires. Lors d’une conférence de presse, le commissaire a annoncé que l’agent de  police sera licencié, et mis à disposition de la gendarmerie pour interrogatoire.

Les presque 800 commentaires et 200 partages autour de cette image sont variés. Certains blâment le policier qui ne respecte pas les interdits de l’Islam ; d’autres s’en prennent au témoin qui l’a filmé et dénoncé, lui demandant en quoi ça le regarde.

La pratique religieuse est réputée tolérante aux Comores, mais pendant le ramadan certains se lâchent allant jusqu’à traquer ceux qui mangent ou boivent en cachette, ou dénoncer les filles qui portent un pantalon.

Mayotte1ére

X