27 mai 2024
Paris - France
INTERNATIONAL

Attaque du Hamas contre Israël : le Parquet national antiterroriste français annonce l’ouverture d’une enquête, notamment pour « assassinats »

Le parquet a pris sa décision « au regard de la nationalité française de certaines victimes ».

Ce qu’il faut savoir

Le Parquet national antiterroriste a annoncé, jeudi 12 octobre dans la soirée, l’ouverture d’une enquête notamment pour « assassinats », « enlèvement et séquestrations » « en relation avec une entreprise terroriste » concernant les faits dont ont été victimes des ressortissants français dans l’attaque du Hamas. Suivez notre direct.

Le bilan à Gaza monte à 1 354 morts. Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1 354, a annoncé, jeudi à la mi-journée, le ministère palestinien de la Santé du Hamas, après la multiplication des bombardements israéliens sur ce territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste. « Le nombre de martyrs atteint 1 354 personnes et le nombre de blessés 6 049 personnes », a-t-il précisé dans un communiqué, cinq jours après l’offensive majeure du Hamas contre Israël qui pilonne depuis samedi la bande de Gaza. Un précédent bilan publié à l’aube faisait état d’environ 1 200 morts.

Mahmoud Abbas s’exprime enfin. Le président palestinien a exigé, jeudi, « la fin immédiate de l’agression » contre le peuple palestinien, dans une première déclaration publique depuis l’attaque lancée il y a cinq jours par le Hamas contre Israël, qui a riposté en bombardent massivement Gaza. Lors d’une rencontre à Amman avec le roi Abdallah II de Jordanie a également rejeté « les pratiques consistant à tuer des civils ou à les maltraiter dans les deux camps », selon un communiqué de la présidence palestinienne.

Israël a frappé Gaza avec 4 000 tonnes d’explosifs depuis samedi. Depuis le début de la riposte israélienne samedi, « environ 6 000 bombes ont été larguées sur la bande de Gaza pour un poids total de 4 000 tonnes d’explosifs », explique Tsahal dans un communiqué. Et l’armée israélienne d’ajouter que « des centaines de terroristes » ont été tués.

Un treizième ressortissant français mort. Lors de son allocution à 20 heures, Emmanuel Macron a annoncé la mort d’un treizième ressortissant français, après l’attaque du Hamas contre Israël. « Jamais, depuis l’attentat de Nice, en 2016, autant de Français avaient été assassinés par des terroristes ». Un peu plus tôt, Anne-Claire Legendre, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, disait être « sans nouvelles de 17 compatriotes dont la disparition est considérée comme très inquiétante ». Parmi ces 17 Français portés disparus après l’attaque du Hamas en Israël, figurent quatre enfants.

French nationals, who have been repatriated 

Des « vols spéciaux » pour rapatrier les ressortissants français. « Plusieurs vols spéciaux » seraient organisés vendredi et samedi, assure le Quai d’Orsay. « Les personnes vulnérables (mineurs isolés et femmes enceintes en particulier), en situation de handicap ou en situation médicale présentant une urgence particulière, seront prioritaires ». Le ministère assure travailler « avec Air France à la reprise de ses vols commerciaux dès que possible ». Le premier vol spécial doit décoller de Tel Aviv à 16h40, jeudi, et arriver à 20h35 à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. La cheffe de la diplomatie, Catherine Colonna, se rendra jeudi soir à l’aéroport de Roissy pour accueillir les premiers Français de retour d’Israël.

Le président iranien appelle à « se coordonner » face à l’Etat hébreu. Ebrahim Raïssi a appelé, jeudi, les « pays musulmans et arabes » à « se coordonner » pour « stopper les crimes » d’Israël contre Gaza. « Aujourd’hui, tous les pays musulmans et arabes et tous les peuples libres de la terre doivent se rassembler et se coordonner afin de stopper les crimes du régime sioniste contre la nation palestinienne opprimée », a déclaré Ebrahim Raïssi au cours d’un appel téléphonique mardi à son homologue syrien Bachar al-Assad, selon le communiqué publié jeudi. Le président iranien s’est également entretenu avec le prince saoudien Mohammed ben Salmane, selon les médias d’Etat saoudiens et iraniens.

Le CICR en contact avec le Hamas pour la libération des otages. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est en contact avec le Hamas et les autorités israéliennes pour œuvrer à la libération des otages pris en Israël par le mouvement islamiste ce week-end, selon un communiqué diffusé jeudi. « A Gaza, la situation humanitaire est très proche de devenir catastrophique dans les prochaines heures », s’inquiète sur franceinfo Imene Trabelsi, porte-parole du CICR.

 

X