2 décembre 2022
Paris - France
INTERNATIONAL

SITUATION GÉNÉRALE DE L’OPÉRATION SPÉCIALE SOUS LE COMMANDEMENT DU GÉNÉRAL SOUROVIKINE

L’armée ukrainienne a peu de temps avant l’arrivée des grandes pluies, de la boue et surtout des renforts de l’armée russe qui est encore en cours de transfert, formation, organisation.
Sur le front de Kharkov au nord, l’offensive ukrainienne semble s’essouffler même si on constate une volonté de repartir à l’offensive. Si c’est le cas, leur objectif sera par le nord qui est une zone de villages essentiellement.
Mais nous devrions voir une volonté d’offensive massive en direction de la ville de Kherson. Une offensive sur Zaporojié, dans le sud aussi, serait là pour retenir des forces russes sur ce front pendant que l’essentiel de l’effort se ferait sur Kherson.
Vous y ajoutez les histoires de bombe sale, de destruction d’un barrage sur le fleuve Dniepr pour inonder tout le sud autour de Kherson et vous avez la situation générale à cet instant.
Rappelons toujours et encore que l’armée russe a comme stratégie jusqu’à maintenant de laisser venir à elle les Ukrainienspour détruire sur terrain découvert ses forces. Et de ne pas défendre pour le plaisir des positions stratégiquement sans importance et qui plus est dont la population civile en est absente.
L’armée russe tient la ligne sur le front nord et le front sud. Dans le centre du Donbass, les forces russes avancent. Retenez le nom de la ville d’Artemovsk pour ce faire.
Tenir la ligne pour que le matériel et les hommes arrivent pour la suite des événements. Cela semble être la stratégie jusqu’à cet hiver du commandant Sourovikine de l’opération militaire spéciale russe.
Et en attendant destruction des infrastructures énergétiques du territoire ukrainien pour commencer. C’est en cours !
es éclaireurs du bataillon des forces spéciales, soutenus par des unités d’artillerie de la milice populaire de la RPD, ont repoussé la contre-attaque de nombreuses forces des forces armées ukrainiennes dans le Donbass
Grâce à l’utilisation habile des champs de mines et des tirs d’artillerie, corrigés à l’aide de drones, ainsi qu’à la résilience des éclaireurs, l’attaque a été repoussée avec de lourdes pertes pour l’ennemi. Un véhicule blindé de transport de troupes et des véhicules de combat d’infanterie ont été détruits, ainsi qu’un grand nombre d’effectifs ennemis.
AFP
29
1 commentaire
6 partages
J’aime

 

Commenter
Partager

1 commentaire

Plus pertinents

X