3 février 2023
Paris - France
SPORT

Pologne-Argentine : l’Albiceleste qualifiée, les Polonais futurs adversaires de la France en huitièmes de finale

Victorieuse de la Pologne (2-0), l’Argentine se qualifie pour les huitièmes de finale et termine première du groupe C. Menacée par un but du Mexique jusqu’au bout du temps additionnel, la Pologne valide finalement le deuxième ticket qualificatif.
L’Argentine a validé mercredi son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022 en battant la Pologne (2-0). Cette dernière termine deuxième du groupe C à la différence de buts et se qualifie également. En huitièmes de finale, l’Argentine sera opposée à l’Australie samedi (à 20 heures) et la Pologne à la France dimanche (16 heures).

Auteur du second but, Julian Alvarez, félicité par son partenaire Enzo Fernandez (24) a donné un avantage définitif à l’Argentine, opposée à la Pologne au Stade 974 de Doha.

  • Ultra-dominateurs, les Argentins auraient pu se mettre à l’abri grâce à un penalty obtenu avec l’aide de l’assistance vidéo juste avant la pause, pour une charge aérienne du portier polonais Wojciech Szczesny sur Lionel Messi. Chargé de se faire justice lui-même, le capitaine argentin a vu son tir détourné du bout des gants par un Szczesny décidément impérial, lui qui avait déjà arrêté un tir au but lors de la rencontre face à l’Arabie saoudite.
  • Mais dès les premiers instants de la seconde période, l’Argentin Alexis Mac Allister a trouvé l’ouverture pour libérér les siens, reprenant à ras de terre un centre de Nahuel Molina. Le milieu de Brighton a marqué là son premier but en équipe nationale, à 23 ans. Le très actif Julian Alvarez, attaquant de Manchester City, a ensuite donné plus d’ampleur au score à la 67e minute, d’une frappe enroulée en pleine lucarne.
  • Longtemps à égalité parfaite (même nombre de points, même différence de buts, même nombre de buts marqués…), lorsque le Mexique menait deux buts à zéro face aux Saoudiens, Polonais et Aztèques étaient alors départagés par le dernier critère précédant le fatidique tirage au sort : le classement disciplinaire.
  • Au petit jeu des avertissements, c’étaient les joueurs de Czeslaw Michniewicz qui prenaient le meilleur, puisqu’ils ont écopé de moins de cartons jaunes. Finalement, un but de l’Arabie saoudite au bout du temps additionnel a mis fin aux calculs, libérant une sélection polonaise qui se hisse au-delà du premier tour d’une Coupe du monde pour la première fois depuis l’édition 1986.
Malgré la défaite, les joueurs polonais ont assuré l’essentiel : la qualification pour les huitièmes de finale, une première depuis 1986.
X